Doubs : un sexagénaire soutient une femme suspendue au-dessus d'un précipice et la sauve

Doubs : un sexagénaire soutient une femme suspendue au-dessus d'un précipice et la sauve©Panoramic (photo d'illustration)

publié le dimanche 25 avril 2021 à 19h10

Jeudi 22 avril, un sexagénaire a sauvé une femme d'une chute d'une trentaine de mètres, dans la forêt de Chailluz, dans le Doubs. Durant de longues minutes, il l'a soutenue, alors qu'elle était suspendue dans le vide, rapporte L'Est républicain.

C'est une histoire qui finit bien mais l'issue aurait pu être funeste. Jeudi 22 avril, en fin d'après-midi, un sexagénaire promenait son chien dans la forêt de Chailluz, dans le Doubs, quand il a dû jouer les héros au pied levé. Car ce jour-là n'était pas un jour ordinaire. Après avoir découvert un téléphone abandonné, il a repéré plus loin une femme en pleurs : celle-ci, paniquée, lui a alors indiqué que son amie randonneuse venait de chuter dans une pente, rapporte l'Est Républicain. En inspectant la scène, le promeneur s'est alors rendue compte que l'amie en question était accrochée à un rocher, à deux doigts de chuter du précipice de trente mètres.



Un sauveur à la bravoure indiscutable

Le sexagénaire s'est alors accroché à un tronc d'arbre d'une main afin de soutenir l'intéressée par l'aisselle. Mais à 66 ans, malgré toute sa bonne volonté, la tâche ne s'est pas avérée facile. Et plus les longues minutes défilaient, plus le héros avait du mal à tenir. Les secours ont toutefois pu être avertis par l'épouse et la fille du promeneur. Arrivés sur place peu de temps après, les pompiers sont parvenus à hélitreuiller la malheureuse randonneuse. Cette dernière a été transportée à l'hôpital Jean-Minjoz, à Besançon.

Après l'arrivée des secours, et la prise en charge de la randonneuse, l'homme a rapidement perdu connaissance tant l'effort et la tension ont été rudes. Il a également été emmené à l'hôpital, ainsi que l'amie de la victime. "Je me suis totalement évanoui. Je revois juste cet hélicoptère en me disant que je n'en avais jamais vu un d'aussi près", a-t-il déclaré le lendemain à l'Est républicain alors qu'il retournait sur les lieux de l'accident pour la première fois.

Des accidents qui ne sont pas rares

Ce genre de mésaventures en randonnée n'est pas exceptionnel. En 2019, le Parisien avait mis en lumière les péripéties de Roland et Mauricette, un couple de randonneurs pourtant chevronnés, qui avait réussi à survivre quatre jours et trois nuits dans une montagne en Savoie. Le premier s'était sévèrement blessé à la tête en chutant dans une pente, bientôt suivi par sa femme qui était également tombée. Sans rien à manger sur elle, Mauricette avait cueilli des framboises pour son mari, alité et très affaibli. Le couple avait finalement été retrouvé quatre jours plus tard par une équipe de secouristes.

En février 2021, une fillette de 9 ans qui randonnait avec son grand-père au Puy Mary, dans le Cantal, avait aussi fait une chute de 100 mètres en glissant sur la neige. Sa course avait heureusement été stoppée par la végétation, notait le journal La Montagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.