Dordogne : un bébé victime de violences, son beau-père évoque "Super Nanny"

Dordogne : un bébé victime de violences, son beau-père évoque "Super Nanny"
Un bébé le 30 juillet 2015 à l'hôpital Necker. (Illustration)

Orange avec AFP, publié le lundi 28 novembre 2016 à 11h05

L'enfant est âgé de 16 mois seulement. Sa mère, une Périgourdine de 20 ans et son beau-père de 23 ans, comparaîtront le 5 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Périgueux pour violences volontaires sur mineur par ascendant, rapporte Sud-Ouest samedi 26 novembre.

Un signalement a été émis par la crèche du bébé mardi 22 novembre. D'importants hématomes avaient été observés sur les fesses de l'enfant à l'occasion d'un change. En cause ? Des violences récentes, conclut l'examen médico-légal.

"FAIRE SON ÉDUCATION"

Auditionné au commissariat de Périgueux, le beau-père a indiqué avoir fessé le bébé "pour faire son éducation". Il a ajouté s'être inspiré de "Super Nanny". L'homme a été décrit comme impulsif et colérique par son voisinage et pouvait être brutal avec son beau-fils. Le petit garçon, après deux jours à l'hôpital, a été confié à l'Aide sociale à l'enfance. Le parquet de Périgueux a pris en urgence une ordonnance de placement provisoire.



L'émission de NT1 et TF1 est déjà au cœur d'une vive polémique. Une thérapeute a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel, accusant Sylvie Jenaly, alias "Super Nanny", de "violences éducatives". Le programme n'a toutefois jamais montré Super Nanny infligeant une fessée à un enfant.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU