ALERTE INFO
14:24 Edmond Simeoni, figure de l'autonomisme corse, est décédé à 84 ans

Disparition de Sophie Le Tan : un tee-shirt retrouvé lors de la battue citoyenne

Disparition de Sophie Le Tan : un tee-shirt retrouvé lors de la battue citoyenne
La police judiciaire à Pont-de-Buis, le 9 mars 2017. (Image d'illustration)

Orange avec AFP, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 13h10

L'ADN de la jeune femme a été retrouvé dans l'appartement de Jean-Marc Reiser, un homme de 58 ans aux lourds antécédents judiciaires.

Elle est introuvable depuis le 7 septembre dernier.

Une battue citoyenne a eu lieu, jeudi 20 septembre, au plan d'eau de la Ballastière à Bischheim, au nord de Strasbourg pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, l'étudiante disparue le 7 septembre dernier. Selon le correspondant de RTL, un tee-shirt a été retrouvé sur place par les participants.



Mardi 18 septembre, Khadija Arratbi, 42 ans, habitante d'Illkirch-Graffenstaden, a lancé un appel sur Facebook pour organiser une battue citoyenne près du plan d'eau de la Ballastière à Bischheim, au nord de Strasbourg et tenter de retrouver la jeune femme.

Un tee-shirt qui pourrait correspondre à celui qu'elle portait le jour de sa disparition

L'étudiante de 20 ans est introuvable depuis le 7 septembre, date à laquelle elle devait visiter un appartement à Schiltigheim, en banlieue de la capitale alsacienne. Elle n'a pas donné signe de vie depuis.

Une quinzaine de personnes ont participé à cette initiative. Au cours des recherches, un tee-shirt féminin a été retrouvé dans un arbre près du plan d'eau, a rapporté la radio. Les participants ont alors alerté la police, qui a sécurisé le périmètre. Il s'agit d'un tee-shirt noir de taille XS qui pourrait correspondre, selon la famille, à celui qu'elle portait le jour de sa disparition.

Un homme mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration

Mardi 18 septembre, Jean-Marc Reiser, un homme de 58 ans aux lourds antécédents judiciaires, a été mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration à Strasbourg. Une perquisition effectuée dans son appartement a révélé "l'existence de traces de sang", a déclaré le procureur de la République à Strasbourg, Yolande Renzi.

"Malgré manifestement un nettoyage en profondeur et très récent des lieux", l'ADN a été "attribué à Sophie Le Tan", a ajouté Yolande Renzi. Selon Christophe Allain, le directeur régional de la police judiciaire du Grand Est, Jean-Marc Reiser avait déjà tenté d'attirer deux autres jeunes filles "dans un piège fatal" à Schiltigheim à l'aide d'annonces immobilières.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.