Disparition de Maëlys : le gardien de la salle des fêtes se confie

Disparition de Maëlys : le gardien de la salle des fêtes se confie©gendarmerie

publié le jeudi 31 août 2017 à 08h13

Un temps suspecté d'être impliqué dans la disparition de la petite Maëlys, 9 ans, lors d'un mariage en Isère dimanche 27 août, le gardien de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin a témoigné ce jeudi matin sur RTL.

Alors que les recherches s'intensifient depuis mercredi pour retrouver la fillette portée disparue, l'homme qui avait été interrogé par les enquêteurs, et dont le domicile ainsi que la voiture avaient été passés au crible au lendemain des faits, clame son innocence. L'employé de la commune n'a pas été interpellé dans le cadre de cette affaire, ni placé en garde à vue.

"Je dormais et c'est les gendarmes qui m'ont réveillé à 4h15 à peu près.

Ils m'ont appris la disparition de la petite", explique-t-il sur les ondes de la radio. "Je ne la connais pas du tout. La première photo que j'ai vue, c'est sur Internet", déclare-t-il. Concernant le déroulement de la soirée, il donne peu de détails. "J'avais la porte fermée donc elle a pu venir jouer là, chercher un ballon car à un moment donné j'ai vu qu'ils jouaient au ballon mais ça s'arrête là", assure-t-il, avant de poursuivre : "Je ne comprends pas comment elle s'est retrouvée toute seule. Je connais très bien les lieux mais là, pour moi, c'est inexplicable". Et de conclure au micro de RTL : "L'enquête prouvera que je n'y suis pour rien. J'ai la conscience tranquille. Je souhaite pour la famille qu'ils la retrouvent vivante et très vite".



Aucune piste n'est écartée par la gendarmerie, qui dispose de peu d'éléments pour élucider la mystérieuse disparition de Maëlys. 250 personnes ont été entendues, les points d'eau et les abords de la salle des fêtes ont été sondés. Mercredi 30 août, la zone de recherche a été élargie tandis que des renforts ont été envoyés sur place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.