"Dégage", "meurtrière" : une malade du Covid-19 harcelée par ses voisins

"Dégage", "meurtrière" : une malade du Covid-19 harcelée par ses voisins
Un hôpital à Marseille, le 15 avril 2020.

, publié le mardi 28 avril 2020 à 14h50

Le maire de Quiberon, Bernard Hilliet, s'est insurgé contre des "écrits insultants, ignobles, irrespectueux".

Une habitante de Quiberon, dans le Morbihan, a porté plainte après avoir été insultée et harcelée par ses voisins pour avoir été malade du Covid-19, rapporte France Bleu lundi 27 avril.


Tout a commencé quand elle a été emmenée à l'hôpital de Vannes. Les ambulanciers venu chercher cette trentenaire "étaient équipés pour les cas de coronavirus, cela s'est vu dans le quartier.

À son retour de l'hôpital, elle découvre une affiche dans le hall de l'immeuble : "À ceux qui ont une suspicion de Covid, nous demandons de ne pas toucher les poignées de portes et les rambardes". Puis, ce sont des insultes écrites sur la porte de son appartement. "Dégage !", "meurtrière !", "dehors !", lui écrivent des voisins anonymes. Il y a aussi "ce pendu dessiné sur la portière de ma voiture, ces petits mots insultants glissés sont mon paillasson.

Aujourd'hui, indique France Bleu, la femme de 36 ans est sous oxygénation à domicile à cause d'une bronchite chronique et irritante, "un Covid sans gravité".


Le maire de Quiberon, Bernard Hilliet, s'est insurgé contre des "écrits insultants, ignobles, irrespectueux". Il a indiqué avoir pris contact avec le bailleur social pour faire effacer rapidement les inscriptions, ce qui avait été fait lundi, selon France Bleu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.