Coups de feu sur le campus de l'université de Central Michigan (université)

Coups de feu sur le campus de l'université de Central Michigan (université)

Des témoins ont fait état vendredi de coups de feu tirés sur le campus de l'université de Central Michigan dans le nord des Etats-Unis

AFP, publié le vendredi 02 mars 2018 à 16h21

Des témoins ont fait état vendredi de coups de feu tirés sur le campus de l'université de Central Michigan dans le nord des Etats-Unis, a tweeté l'établissement, appelant toutes les personnes présentes sur place à "se mettre à l'abri".

"Le suspect n'a pas été arrêté" à ce stade, a averti l'université, précisant que les tirs avaient eu lieu dans le bâtiment "Campbell Hall" de cette faculté située dans la ville de Mount Pleasant.

Quelque 18.000 étudiants fréquentent le campus principal, selon son site internet.

La police a prévenu que le suspect était susceptible d'être armé et dangereux, ajoutant dans un tweet qu'il s'agissait d'un "homme noir".

Les fusillades sont fréquentes aux Etats-Unis, où il y a autant d'armes à feu en circulation que d'habitants.

Le débat sur la législation entourant le droit constitutionnel d'être armé dans ce pays a été relancé par les jeunes rescapés de la tuerie ayant coûté la vie à 17 personnes le 14 février dans le lycée Marjory Stoneman Douglas en Floride.

Ce dernier massacre s'est ajouté à la longue liste des fusillades survenues en milieu scolaire, après notamment celle de Newtown où ont péri 26 personnes dans une école primaire en 2012, ou celle de Virginia Tech sur le campus d'une université de l'est du pays, qui avait fait 32 morts en 2007.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Coups de feu sur le campus de l'université de Central Michigan (université)
  • Je suis persuadé qu'en france, pays où seuls les criminels sont armés, il y a eu des coups de feu aussi et peu importe pour ces individus d'avoir le droit ou pas, comme aux états unis d'ailleurs. Quant à trouver une arme, c'est aussi facile en france mais pour les criminels ou la racaille seulement.

    tu peux me rappeler c'était quand le dernier ball trap dans une école Française ?

    .....des fois vault mieux se taire que de dire n'importequoi......

    C'est vrai qu'en France certains savent où trouver les armes mais pour l'instant ils ne s'en sont pas servis contre les élèves dans les écoles. Permettre à des enfants d'acheter des armes d'assaut c'est indéniablement une folie furieuse et les Américains devraient y réfléchir.

  • Avec les armes en vente libre, ils vont tous s'entretuer ces Américains.

    Chez nous, ce sont les voitures qui sont en vente libre et l'automobile tue grosso mode une dizaine de personne par jour. Est-ce que ça vous inquiète?

    A Nivuniconnu :

    Bien sur que les tueries par arme à feu ont pour cause "les armes", contrairement à ce que tu passes ton temps à dire sur ce réseau. Et les voitures n'ont jamais tué par balles !

  • Y aura-t-il un jour une fusillade au siège de la NRA pour que les Américains comprennent l'urgence d'endiguer ce fléau?

    Le fléau c'est le "pourquoi" qui poussent des américains à perpétrer ces tueries. Certainement pas l'outil qu'ils utilisent!

  • Certains diront encore que la vente des armes en vente libre n'est pas un problème ...

    Car là n'est pas "le" problème!

    le probleme n'est pas les armes (mais les gens qui les utilisent)

    tout les jours vous mangez avec une fourchette et un couteau, qu'es ce qui vous empeche de planter votre voisin de table qui vous importune ?

    Surtout quand même un enfant peut s'acheter un fusil d'assaut !

  • combien de mort faudra t'il pour que les dirigeants prennent conscience de leur responsabilité
    combien vaut une vie en dollars???est ce que cela vaut le coup de vendre sont élections au dialble