Côtes-d'Armor : condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir traité un adolescent de "sale nègre"

Côtes-d'Armor : condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir traité un adolescent de "sale nègre"
Balance de la justice (Illustration)

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 17h55

JUSTICE. Au moment des faits, en février dernier, la mère de l'adolescent, rédactrice en chef au magazine Elle, avait dénoncé la libération de la parole raciste.

Mardi 5 décembre, un sexagénaire a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) à six mois de prison avec sursis et à une amende de 500 euros, ainsi qu'à des dommages et intérêts, pour injure raciste à l'encontre d'un garçon de 12 ans, a indiqué le parquet.

La condamnation est conforme aux réquisitions du parquet, lors de l'audience du 21 novembre.

L'homme était poursuivi pour des propos tenus le 10 février dernier au supermarché Leclerc de Plérin (Côtes-d'Armor). Il aurait lancé "casse-toi sale nègre" à un garçon de 12 ans, fils de Katell Pouliquen, rédactrice en chef du magazine ELLE.

Cette dernière en avait fait état dans un message publié sur son compte Facebook, s'inquiétant d'une libération de la parole raciste.



"Mes enfants métis font, depuis le jour où je leur ai donné la vie, mon bonheur, ma fierté, mon éblouissement. Toujours, je loue leur double culture, je leur explique que, plutôt qu'être 'moitié / moitié', ils sont deux fois plus riches, plus forts, plus beaux. 200% plutôt que 50", écrivait-elle, déplorant "l'uppercut" reçu en entendant cette insulte.

Le prévenu avait été identifié grâce à sa carte de fidélité et aux images de vidéosurveillance du magasin. Au cours de l'enquête, il avait nié avoir tenu ces propos évoquant des enfants "mal élevés, vicieux et détruisant tout dans les rayons", selon le quotidien Ouest-France.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU