Commando armé à Marseille : un homme «forcé à monter dans le coffre d'une voiture»

Commando armé à Marseille : un homme «forcé à monter dans le coffre d'une voiture»
Un internaute a filmé les images impressionnantes des hommes armés de kalachnikovs qui ouvrent le feu dans la cite de la Busserine à Marseille.

leparisien.fr, publié le mardi 22 mai 2018 à 19h04

Moins de 24 heures après les faits, le procureur de Marseille Xavier Tarabeux a fait le point sur l'enquête.

L'enquête se poursuit ce mardi après la fusillade qui a éclaté lundi après-midi dans la cité de la Busserine, dans les quartiers Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Cette fusillade qui n'a pas fait de blessé par balles serait « un acte d'intimidation » perpétré dans le cadre du « narcobanditisme », a souligné Xavier Tarabeux, procureur de la République de Marseille, lors d'une conférence de presse ce mardi après-midi.

Lundi, vers 16h50, une dizaine d'individus encagoulés et équipés d'armes de poing et d'armes lourdes ont fait irruption dans le quartier, à bord de trois ou quatre voitures. « Les malfaiteurs ont tiré en l'air après avoir mis en joue des policiers », rapporte Xavier Tarabeux qui évoque la découverte de plusieurs étuis et cartouches de 9 mm et de 7,62 mm qui correspondent à des projectiles de Kalachnikov.

Les malfaiteurs équipés d'un gyrophare et de brassards de police

Dans leur fuite, les assaillants, dont l'une des voitures était équipée d'un gyrophare, et qui portaient, selon des témoignages, des brassards de police, n'hésitent pas à mettre en joue les forces de l'ordre qui se trouvent à proximité.

Les policiers ont tiré à quatre reprises en direction de l'une des voitures des malfaiteurs, brisant la vitre avant, mais sans pouvoir les empêcher de prendre la fuite par l'autoroute.

Marseille : coups de feu à la kalachnikov dans une cité

Un homme, connu pour être « un guetteur » dans le quartier, a été « pris en chasse » par les malfaiteurs, avant d'être « rattrapé » et « forcé à monter dans le coffre d'une voiture ». Xavier Tarabeux dit ne « pas avoir de raison de mettre en doute ce témoignage » mais l'identité de cet individu « enlevé » n'est pas connue et aucun signalement n'a été fait auprès des enquêteurs. «Tous les moyens sont déployés pour retrouver » cette éventuelle victime, et « mettre la main sur les auteurs des faits ».

Deux voitures incendiées retrouvées

Cette fusillade n'a fait aucun blessé mais le procureur signale qu'un homme a été blessé d'un coup de crosse d'arme et bénéficie de trois jours d'ITT (Incapacité totale de travail).

Deux voitures, une Megane RS et une Renault Megane, a précisé Xavier Tarabeux, ont été retrouvées brûlés dans la nuit de lundi à mardi. Les enquêteurs tentent de déterminer si ces voitures sont bien celles des malfaiteurs.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.