Charente-Maritime : un maire passé à tabac par une bande de jeunes

Charente-Maritime : un maire passé à tabac par une bande de jeunes©Google Street View

6Medias, publié le mardi 25 juillet 2017 à 18h51

Le maire de Saint-Genis-de-Saintonge (Charente-Maritime), Jacky Quesson, a été violemment agressé lundi soir par une douzaine de jeunes de sa commune, révèle Sud-Ouest.

Les faits se sont déroulés vers 19h15 sur la place du Champ-de-Foire. L'édile s'y était rendu pour discuter avec la bande de jeunes qui squatte depuis plusieurs mois sur cette place. Face à la colère des riverains, Jacky Quesson a donc décidé d'aller directement à leur contact. Sauf que la rencontre a rapidement dégénéré jusqu'à ce que l'un d'entre eux commence à frapper l'élu. Bilan de l'agression : une côte fracturée, un tendon de l'annulaire droit sectionné, des douleurs dans le dos, des contusions sur tout le corps et un mois d'Incapacité totale de travail (ITT), détaille le quotidien régional.

Jacky Quesson a évidemment déposé plainte pour coups et blessures volontaires. Le président du département, Dominique Bussereau, a rapidement fait part de son "indignation" et de sa "colère", et apporté son soutien au maire de Saint-Genis-de-Saintonge : "Nous espérons que le ou les responsables de cet acte violent et gratuit seront rapidement identifiés et appréhendés afin de répondre de leurs actes devant la justice".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
561 commentaires - Charente-Maritime : un maire passé à tabac par une bande de jeunes
  • " jusqu'à ce que l'un d'entre eux commence à frapper l'élu." Mais ça fait des jours que le titre est: "un maire passé à tabac par une bande de jeunes" ça s'appelle au mieux du sensationnalisme, au pire de la manipulation. Dans les deux cas de la malhonnêteté.

  • mince...encore des ""jeunes"""...ce mot est miraculeux

    Il est vrai que si les agresseurs etaient des personnes agees ce sereit peu credible!

  • ils auraient tord de se gèner puisqu' on ne va ni rien leur dire ni rien leur faire jusqu'au jour ou un bon citoyen exaspéré fera une connerie, mais bien sur ce sera sa faute a lui et certainement pas celles de ses pauvres jeunes ! Tout ca finira trés mal le jour ou les gens décrocheront leurs fusils des murs !

  • Les délinquants font la loi et le président s'indigne ! Vous n'avez rien d'autre à dire et aucune mesure à prendre ? A quand le retour du respect de la loi, du respect des citoyens, à quand une vraie justice avec de vraies sanctions appliquées ? Le monde des bisounours est toujours en vigueur.

  • résultat d'années de laxisme face à tous ces voyous , ils agissent en toute impunité, ils ne faut pas y toucher et cela n'est pas prêt de s'arranger avec ce gouvernement de financiers qui ne pense qu'à taxer le "petit" français mais pas à le protéger surtout des envahisseurs