Chambéry : cinq ans après le décès d'une adolescente, un homme écroué

Chambéry : cinq ans après le décès d'une adolescente, un homme écroué
La police judiciaire de Chambéry s'est basée sur de « nouveaux éléments notamment téléphoniques» pour interpeller le suspect. (Illustration).

leparisien.fr, publié le lundi 28 mai 2018 à 18h43

Le petit ami de la jeune femme de 17 ans, retrouvée morte dans sa salle de bain, a été mis en examen.

Le 9 juillet 2013, Anne A. une jeune femme de 17 avait été retrouvée morte par sa mère dans la salle de bain de leur appartement à Chambéry (Savoie).

L'autopsie, qui avait conclu à une mort par strangulation, n'avait pas exclu la piste du suicide. Un lien avait été «retrouvé à côté du corps», avait expliqué à l'AFP le procureur d'alors, Jean-Pierre Valensi. Aucune effraction n'avait été relevée.

Mais près de cinq ans après les faits, la thèse d'un geste désespéré semble s'éloigner. Ce 24 mai dernier, un homme a été mis en examen et écroué pour le meurtre de l'adolescente, révèle M6 ce lundi. De «nouveaux éléments, notamment téléphoniques» avaient relancé l'enquête.

Le suspect nie toute implication dans la mort de la jeune femme, selon M6. Il était alors le petit ami de la victime.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.