Faits divers

Cadavre retrouvé aux Buttes-Chaumont : des restes du corps de la victime découverts

Au lendemain de la découverte du tronc d’une femme dans le parc du XIXe arrondissement de Paris, la police aurait retrouvé la tête de la victime ce mardi, selon BFMTV. D’autres parties du corps auraient également été retrouvées, rapporte Le Parisien.

Nouvelle trouvaille macabre au parc des Buttes-Chaumont, dans le XIXe arrondissement de Paris, ce mardi. Au lendemain de la découverte d’une partie d’un corps d’une femme, la Brigade criminelle, avec l’appui du Groupe de soutien opérationnel (GSO), ont découvert d’autres restes du corps de la victime, dont la tête, annoncent BFMTV et Le Parisien.

Le parquet de Paris a confirmé à la chaîne d’information la découverte de la tête et des restes du corps en fin de matinée le long des voies ferrées de la ceinture qui longe le parc, sans donner plus de précision. Sur place, les médecins légistes seront chargés d’examiner la victime. Pour le moment, la police continue d’inspecter les 25 hectares du parc, ainsi que les vidéos des caméras de surveillance alentour.

Le parc totalement fermé

Lundi, des agents de la mairie chargés de l'entretien du parc ont, dans un premier temps, retrouvé le bassin de la victime dans l’entrepôt des déchets verts des agents des parcs et jardins de la Ville de Paris, selon Le Parisien. À ce moment-là, "aucun élément ne de dater la mort de la victime", précisait cette même source.

Cette découverte a entraîné la fermeture totale du parc et une enquête pour le chef d’assassinat a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire. Lundi, la mairie de secteur confiait que "la brigade criminelle de la Police judiciaire procéder à un ratissage fin du parc avec des équipes cynophiles. Nous allons recevoir une réquisition pour que le parc reste fermé demain". Les recherches ont porté leurs fruits aujourd'hui.

Une source policière a confié au Parisien que la victime serait une femme, “européenne ou nord-africaine”. Ni son âge, sa taille ou sa corpulence n’ont pu être déterminées à ce stade. Toute trace de putréfaction étant absente du corps, la police présume que la mort est assez récente.

publié le 14 février à 12h53, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux