Faits divers

"Ça me fait penser à un retour du nazisme" : la victime d'une agression antisémite à Paris réagit

Alors qu'il sortait de la synagogue et portait une kippa, un homme a été frappé à coups de poings et de pieds à Paris, vendredi 1er mars. Nos collègues de BFMTV l'ont retrouvé pour une interview poignante où le sexagénaire indique ne plus se sentir à l'aise en France, évoquant même un air de nazisme au 21ème siècle. Une enquête a été ouverte.

Marco, un homme de 62 a été victime d'une agression antisémite, dans l'après-midi du vendredi 1er mars, dans le 20ème arrondissement de Paris, annonce franceinfo. "J'en ai marre, je ne me sens pas en France. Ça me fait penser à la Seconde Guerre mondiale, un retour du nazisme. Un nouveau nazisme", s'est d'abord ému la victime au micro de BFMTV. Dans un premier temps, le parquet de Paris s'était montré prudent, ne confirmant le caractère antisémite de l'acte. De son côté, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait expliqué sur son compte X que, "selon les premiers éléments", une "nouvelle agression antisémite" était survenue.

"Je suis ressorti de la synagogue, je me suis assis sur le rebord du trottoir de la synagogue et j'ai vu passer une personne qui m'a regardé fixement, qui avait l'air un peu excité", a-t-il ensuite énuméré, expliquant que l'homme était repassé plusieurs fois devant lui avant de passer à l'action. "C'est toi qui tues les gens à Gaza?", lui aurait-il demandé. Hébété, Marco n'a pas le temps de comprendre ce qui lui arrive qu'il se voit roué de coups par son agresseur, avant de perdre connaissance.

Surveillance renforcée

D'après une source proche de l'enquête citée par franceinfo, la victime sortait de la synagogue et portait une kippa lorsqu'elle a été rouée de coups de poings et de pieds par un individu. Il l'aurait également traité de "sale juif", avant de prendre la fuite à pied, sans avoir pu être interpellé. "La plainte est en cours", a affirmé le parquet. Toujours selon franceinfo, une enquête a été ouverte pour éclaircir les circonstances de l'agression et retrouver son auteur. La victime, elle, a été transportée à l'hôpital de la Croix Saint-Simon, toujours dans le 20ème arrondissement de la capitale.

"Tout est mis en œuvre pour retrouver l’auteur de cet acte inqualifiable", avait assuré Gérald Darmanin sur X. Dans le même temps, il avait annoncé le renforcement depuis vendredi de "la surveillance des lieux fréquentés par nos compatriotes juifs, qui ne doivent pas être les victimes des drames qui se déroulent au Proche-Orient". Une référence à la guerre en cours dans la bande de Gaza depuis octobre dernier. Aucun lien n'est cependant établi à cette heure entre cette agression et le conflit.

publié le 3 mars à 08h15, Emmanuel Davila, 6Medias

Liens commerciaux