Bus incendié: trois ans de prison ferme pour le frère d'Adama Traoré

Bus incendié: trois ans de prison ferme pour le frère d'Adama Traoré
Manifestation pour Adama Traoré le 13 octobre 2018 à Paris.

AFP, publié le lundi 15 octobre 2018 à 20h02

Yacouba Traoré, frère d'Adama Traoré décédé lors de son arrestation en juillet 2016 dans le Val-d'Oise, a été condamné lundi à trois ans de prison ferme pour l'incendie d'un autobus à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), fin 2016.

Mis en examen et placé en détention provisoire en novembre 2017, Yacouba Traoré, désormais âgé de 22 ans, comparaissait aux côtés de trois autres prévenus devant le tribunal correctionnel de Pontoise.

Le frère d'Adama Traoré a été décrit par le procureur de la République comme l'un des organisateurs de ce "triste événement" visant à "provoquer la crainte et la terreur".

Les faits remontent au 23 novembre 2016. Ce soir-là, deux frères d'Adama Traoré, Bagui et Youssouf, ont été placés en détention provisoire par le tribunal de Pontoise dans l'attente de leur procès pour des violences contre des forces de l'ordre en marge du conseil municipal de Beaumont-sur-Oise.

Quelques heures plus tard, une dizaine de jeunes, dont certains cagoulés, interceptent un autobus à Boyenval, le quartier de Beaumont-sur-Oise où vit la famille Traoré. Le chauffeur est molesté et éjecté du véhicule qui est ensuite incendié, de même que des voitures garées à proximité et le portail d'une maison.

Les réquisitions du procureur, qui demandait six ans d'emprisonnement ferme pour Yacouba Traoré, avaient été qualifiées de "totalement démesurées" par Emmanuel Marsigny, l'avocat du jeune homme, car celles-ci ne prenaient pas assez en compte le "contexte" autour de la mort d'Adama Traoré, selon lui. "Il n'y a pas que les bons d'un côté et les méchants de l'autre", avait-il estimé.

"Pour nous, ce n'est pas une surprise", a réagi Assa Traoré, la soeur de Yacouba, à l'annonce du jugement, tout en regrettant que son frère soit maintenu derrière les barreaux.

Depuis la mort d'Adama Traoré, plusieurs membres de la fratrie ont eu affaire à la justice. Son frère aîné Bagui a notamment été mis en examen pour "tentatives d'assassinat" sur les forces de l'ordre lors des nuits de violences qui avaient suivi le drame. 

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Paris pour "réclamer la vérité" sur la mort d'Adama Traoré, dix jours après la publication d'une expertise dédouanant les gendarmes qui avaient arrêté le jeune homme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.