Brest : un détenu radicalisé s'évade, l'un de ses complices se rend

Brest : un détenu radicalisé s'évade, l'un de ses complices se rend
Brest (Finistère). Une des entrées de l'hôpital Morvan.

leparisien.fr, publié le mercredi 16 mai 2018 à 20h00

Des complices attendaient le prisonnier dans une voiture, à l'intérieur du centre hospitalier.

Il est arrivé prisonnier à l'hôpital et en est sorti avec le statut de fugitif. Anthony P., un détenu de la maison d'arrêt de Brest (Finistère) s'est évadé ce mercredi, rapporte « le Télégramme ». Agé de 21 ans, l'homme a été condamné à plusieurs reprises pour vol. Fiché S par la DGSI, il est suivi pour radicalisation religieuse, selon des sources concordantes. Selon nos informations, il pourrait avoir des contacts sur zone irako-syrienne.

Les faits se sont produits un peu après 8h30. Extrait de sa cellule pour raison médicale, il s'est mis à courir une fois descendu du véhicule qui l'a conduit dans l'enceinte de l'hôpital. Un agent l'a ceinturé sans succès. Le fuyard a rejoint des complices qui l'attendaient dans une voiture. Le véhicule a brisé une barrière du centre hospitalier en quittant les lieux.

L'un des complices s'est rendu à la police, selon nos informations.

Un délégué CGT de la maison d'arrêt estime que l'évasion a été organisée depuis la prison. « Il y a des portables dans chaque cellule », met-il en avant. Il s'inquiète de ce que les complices du fugitif aient pu être armés. « Si cela avait mal tourné pour eux, ils n'auraient sans doute pas hésité à dégainer. »

L'AFP précise que des recherches actives sont en cours.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.