«Braquage du siècle» à l'aéroport de Bruxelles : les 19 prévenus acquittés

«Braquage du siècle» à l'aéroport de Bruxelles : les 19 prévenus acquittés
Illustration. L'aéroport de Bruxelles.

leparisien.fr, publié le jeudi 17 mai 2018 à 19h15

16 hommes et 3 femmes étaient poursuivis pour avoir participé au vol de diamants d'une valeur de plus de 37 millions d'euros dans un avion en février 2013.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé jeudi l'acquittement de tous les prévenus dans l'affaire du « braquage du siècle », un sensationnel vol de diamants survenu en février 2013 à l'aéroport international de Bruxelles.

Pour rappel, le 18 février 2013, huit hommes armés et masqués avaient pénétré sur le tarmac de l'aéroport de Zaventem et s'étaient approchés d'un appareil de la compagnie aérienne Swiss qui transportait un chargement de diamants convoyé par la société Brinks. Les braqueurs s'étaient emparés de 121 colis contenant diamants, lingots d'or et pierres précieuses d'une valeur totale de 37,9 millions d'euros. Seule une partie du butin avait été retrouvée.

Un « véritable naufrage » judiciaire, selon la défense

Au total, 19 personnes - 16 hommes et trois femmes - étaient poursuivies pour avoir participé à ce casse très médiatisé. Dans son jugement, le tribunal de Bruxelles a estimé que « les éléments ne sont pas suffisamment précis et concordants pour asseoir la culpabilité des prévenus », indique Belga. Il a également levé toutes les confiscations de leurs biens qui avaient été saisis à titre conservatoire.

« Le tribunal a tiré les conclusions sur un dossier qui a débuté sur des rumeurs », a commenté un des avocats de la défense, Me Pierre Monville, cité par l'agence belge Belga. Un autre avocat a qualifié le dossier de « véritable naufrage » judiciaire.

Le parquet garde la possibilité de faire appel. Par ailleurs, le tribunal a reporté sine die le procès du Français Marc Bertoldi, un des prévenus, détenu en France pour une autre affaire, et qui n'a pu être transféré vers la Belgique pour assister au procès. Ce dernier nie être l'un des auteurs du braquage.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.