Bouches-du-Rhône : le prêtre amoureux n'était pas un ange

Bouches-du-Rhône : le prêtre amoureux n'était pas un ange

leparisien.fr, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 19h35

La relation clandestine entre le père Henri et Lætitia, sa paroissienne, s'est terminée aux urgences. Il a écopé d'un rappel à la loi.

Ça aurait pu être une belle histoire. Clandestine et passionnée. Interdite et intense. Mais sans doute plus commune qu'on veut bien le croire. Entre Lætitia, la paroissienne investie, et le père Henri, le jeune prêtre un peu gauche, la complicité avait changé de nature : d'amicale à sentimentale, de spirituelle à charnelle. Mais il était dit que ces histoires-là, elles non plus, n'échappaient pas aux turpitudes du couple. Et qu'elles pouvaient aussi finir devant la justice des hommes. Accusé par Lætitia de l'avoir frappée, le père Henri, qui nie les faits, vient de se voir signifier un rappel à la loi par le parquet d'Aix-en-Provence…

Lire la suite sur Leparisien.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Bouches-du-Rhône : le prêtre amoureux n'était pas un ange
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]