Bouches-du-Rhône : il tire sur un radar et l'incendie après après avoir été flashé

Bouches-du-Rhône : il tire sur un radar et l'incendie après après avoir été flashé
Un radar automatique. (Illustration)

, publié le jeudi 02 novembre 2017 à 16h30

Un automobiliste flashé sur une route des Bouches-du-Rhône en mai dernier a détruit le radar qui avait enregistré son délit à l'aide d'un fusil de chasse et d'essence, rapporte La Provence mercredi 1er octobre.


Les faits se sont déroulés dans la nuit du 5 au 6 mai dernier entre Châteaurenard et le Plan d'Orgon. Sorti en retard d'une fête et voulant arriver à l'heure à son travail, le jeune homme de 23 ans est contrôlé à 160 km/h au lieu de 90 km/h par un radar de chantier.

Ne voulant pas perdre son permis de conduire et son travail, il décide alors de détruire l'appareil avec l'aide d'un ami. Après un aller-retour au domicile de ses parents, il tire à six reprises sur la vitre du radar avec le fusil de chasse de son père. Il termine sa dégradation à coups de crosse. Craignant que cela ne soit insuffisant pour effacer les traces de son excès de vitesse, il se rend chez lui pour prendre un seau qu'il remplit d'essence dans une station service. Avec, il mettra le feu au radar.

Ce que le suspect semble ignorer, c'est que les informations recueillies par les radars n'y sont pas stockées, mais transmises immédiatement. Son excès de vitesse est bel et bien enregistré et fait d'ailleurs de lui le principal suspect de la dégradation.

Le conducteur a été condamné à 90 jours-amendes à 20 euros avec obligation d'effectuer un stage de citoyenneté, ainsi que trois mois de suspension de permis de conduire, indique La Provence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.