Bouche-du-Rhône : un mémorial de la résistance pillé

Bouche-du-Rhône : un mémorial de la résistance pillé
Un gendarme à Flamanville, le 7 octobre 2013.

, publié le lundi 01 juillet 2019 à 12h04

Le mémorial a été construit en 1947, au cœur du massif des Côtes.

Le mémorial des héros et martyrs de Saint-Anne à Lambesc, dans les Bouches-du-Rhône, a été vandalisé et pillé dans la nuit de samedi à dimanche 30 juin, rapporte France 3.



Douze plaques en fonte portant les noms de 132 personnalités de la résistance ont été arrachées et emportées, ont constaté les gendarmes après avoir été prévenus par un membre du comité communal contre les deux de forêt de La Roque d'Anthéron. Pour accéder au site avec leur véhicule, les auteurs ont brisé le cadenas de la chaîne barrant l'accès au site.

Enfin, pour décrocher les plaques en fonte, ils ont sévèrement endommagé la pierre du monument, indique France 3.



"Comment peut-on connaître ce lieu et savoir qu'il y a des choses à prendre ? C'est hallucinant. C'est vraiment tout à fait odieux, s'est insurgé le maire de Lambesc, Bernard Ramond. Il n'y a pas de vidéosurveillance, il n'y a rien du tout dans un lieu comme ça, très très isolé."

Le mémorial a été construit en 1947, au cœur du massif des Côtes, par la marbrerie Maunier de Salon-de-Provence. Les plaques en fonte dérobées sont l'œuvre des étudiants des Arts et Métiers d'Aix-en-Provence.


Le maire de Lambesc va porter plainte et a l'intention de remplacer au plus vite les plaques volées, indique France 3. "Nous allons réhabiliter le site comme il doit l'être en permanence et comme on l'entretient depuis de très nombreuses années dans une forme de respect de ceux qui ont donné leur vie pour libérer Lambesc, a-t-il assuré. Je crois qu'on leur doit bien ça."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.