Bordeaux : un employé du rectorat volait les timbres fiscaux

Bordeaux : un employé du rectorat volait les timbres fiscaux
Une voiture de police à Nîmes, le 5 novembre 2014.

, publié le dimanche 24 juin 2018 à 14h55

Ses larcins auraient servi à financer sa passion des courses et des jeux.

Un employé du rectorat de Bordeaux a été arrêté, soupçonné du vol de timbres fiscaux qu'il décollait des dossiers d'inscription, rapporte Le Parisien dimanche 24 juin.

C'est de manière fortuite que les enquêteurs de l'unité d'investigation judiciaire et des enquêtes administratives du commissariat Bordeaux ont été mis sur sa piste. En juillet 2017, une candidate à un concours de l'Éducation nationale informe le rectorat qu'elle ne souhaite plus se présenter et, pour des raisons financières, demande à récupérer les timbres fiscaux fournis dans son dossier.

Sauf que ces derniers ont disparu. Après vérification, l'administration constate que de nombreux dossiers sont dans le même cas.


Le rectorat dépose une plainte contre X qui déclenche les investigations. De septembre 2013 à juillet 2017, ce sont des centaines de timbres fiscaux qui ont disparu, pour un préjudice total de 90.000 euros. Le suspect a été identifié grâce aux auditions du personnel et au recoupement de certaines données, mais il n'a jamais été pris sur le fait. À son domicile, les enquêteurs retrouvent des timbres fiscaux pour une valeur de 1.500 euros.

L'agent a été placé en garde à vue à Bordeaux. Selon une source proche de l'enquête, citée par Le Parisien, il a reconnu les faits mais ne s'est pas expliqué sur son geste. Le piste privilégiée est celle du financement de son addiction aux jeux. Il aurait revendu les timbres sur un marché parallèle pour parier l'argent sur des courses hippiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.