Bertrand Cantat serait accusé de harcèlement

Bertrand Cantat serait accusé de harcèlement
Bertrand Cantat le 19 juillet 2014 sur la scène du Festival des Vieilles Charrues à Carhais-Plouguer.

Orange avec AFP, publié le dimanche 18 février 2018 à 18h45

Le Point rapporte qu'une femme a déposé cette semaine une main courante pour se plaindre du "comportement menaçant et violent psychologiquement" de l'ex-leader de Noir Désir.

Quelques semaines après avoir consacré un article sur "l'omerta" autour du comportement violent de Bertrand Cantat, condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant en 2003 en Lituanie, Le Point a affirmé samedi 17 février qu'une femme avait déposé le 15 février dernier, dans un commissariat parisien, une main courante contre lui. Cette démarche a pour but de signaler certains faits, même si ceux ci ne constituent pas forcément une infraction, et ne vise pas à poursuivre l'auteur des faits.

Âgée de 45 ans, la plaignante se présente comme une artiste ayant rencontré l'ex-leader de Noir Désir dans son milieu professionnel, selon le document que Le Point a pu consulter.

"Il se fait passer pour un ami, mais en réalité il a un comportement menaçant et violent psychologiquement (...) Je compte m'éloigner, mais j'ai peur des représailles personnelles", aurait-elle déclaré. Selon le policier ayant rédigé cette main courante, ces représailles seraient "d'ordre physiques".

"Il avait proposé que l'on se rencontre, mais j'ai refusé", aurait-elle précisé, sans que le but de ce rendez-vous soit connu. "Je ne souhaite pas nuire à Bertrand Cantat, mon intention est bien de me protéger", aurait-elle par ailleurs assuré.

Dimanche matin, Franceinfo a confirmé qu'une main courante avait bien été déposée cette semaine contre Bertrand Cantat, mais n'était pas en mesure d'en confirmer le contenu, ni si le document avait été déposé au parquet.

Toujours selon Le Point, une enquête a été confiée aux enquêteurs du service de l'investigation de proximité (SAIP) du commissariat. Pour le moment, ni Bertrand Cantat, ni son avocat Maître Antonin Lévy ne se sont exprimés sur le sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.