Beauvais: un lycéen condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir agressé un professeur

Beauvais: un lycéen condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir agressé un professeur
Un lycéen de 18 ans a été condamné mercredi en comparution immédiate à six mois d'emprisonnement avec sursis par le tribunal de Beauvais pour avoir agressé un professeur au visage

AFP, publié le mercredi 24 avril 2019 à 23h15

Un lycéen de 18 ans a été condamné mercredi en comparution immédiate à six mois d'emprisonnement avec sursis par le tribunal de Beauvais pour avoir agressé un professeur au visage dans l'établissement, a-t-on appris auprès du parquet.

Le tribunal a condamné le mis en cause "à la peine de six mois d'emprisonnement assorti d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans", comportant deux obligations : "une obligation de travail ou de formation" et une "obligation d'indemniser la partie civile", a indiqué à l'AFP le procureur de la République, Florent Boura. 

"Le parquet avait requis une peine de 10 mois d'emprisonnement dont six mois avec sursis et mise à l'épreuve, et avait demandé au tribunal de décerner un mandat de dépôt", a-t-il précisé.

Le jeune homme était jugé pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours sur personne chargée d'une mission de service public.

Mardi, un enseignant du lycée professionnel Corot de Beauvais avait demandé à cet élève de "retirer son bonnet alors qu'il se trouvait dans un couloir de l'établissement", a relaté le procureur.

"L'élève avait retiré son bonnet en manifestant son mécontentement et le professeur lui avait demandé s'il y avait un problème. L'élève a alors porté plusieurs coups de poing au visage de l'enseignant", a-t-il ajouté.

L'enseignant souffre d'une fracture de la mâchoire et bénéficie de 15 jours d'incapacité totale de travail, a-t-il aussi indiqué, confirmant des informations du Courrier picard et de France Bleu Picardie.

Placé en garde à vue mardi matin, l'élève "a reconnu avoir porté plusieurs coups à l'enseignant". Scolarisé au lycée Corot depuis novembre 2018, il est domicilié dans l'Oise. Il n'a pas d'antécédent judiciaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.