Bas-Rhin : un colis contenant une arme lancé dans une prison

Bas-Rhin : un colis contenant une arme lancé dans une prison
La prison d'Oermingen, le 14 août 2008. (illustration)

, publié le jeudi 03 janvier 2019 à 23h12

Les gardiens de la prison ont pu intercepter les colis, mais pas l'individu qui les a lancés.

Des colis contenant une arme de poing et une lame de scie ont été lancés le 31 décembre dans l'enceinte du centre de détention d'Oermingen (Bas-Rhin), a-t-on appris jeudi 3 janvier auprès de la direction interrégionale des services pénitentiaires Strasbourg-Grand Est.

Dans l'après-midi du 31 décembre, a eu lieu une "projection de colis à l'intérieur de l'établissement" mais "les surveillants ont pu les intercepter", a indiqué une porte-parole de la direction interrégionale des services pénitentiaires Strasbourg-Grand Est, confirmant une information parue dans le journal régional DNA. "Les colis contenaient une lame de scie à métaux, une pince coupante et une arme de poing semi-automatique avec un chargeur", a-t-elle ajouté.


L'individu a été repéré sur les caméras de surveillance "en train d'escalader le grillage extérieur du site" pour prendre de la hauteur et lancer les colis, mais a réussi à prendre la fuite avant l'arrivée d'une équipe d'intervention, a détaillé le syndicat UISP-FO Grand-Est, dans un communiqué. De son côté, la CGT pénitentiaire a demandé "le transfert de détenus, qui (...) n'ont plus ou n'ont jamais eu le profil du centre de détention Oermingen", une ancienne caserne destinée à des détenus condamnés et ayant "les meilleures perspectives de réinsertion sociale".

"Le directeur interrégional des services pénitentiaires, Hubert Moreau, s'est rendu sur place immédiatement pour encadrer les opérations de sécurisation de l'établissement" lundi, notamment des fouilles organisées avec l'équipe régionale d'intervention et de sécurité (Eris), a indiqué la direction interrégionale. Contacté par l'AFP, le parquet de Saverne s'est refusé à communiquer sur l'enquête en cours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.