Atteinte à la présomption d'innocence : Gérard Collomb assigné en justice

Atteinte à la présomption d'innocence : Gérard Collomb assigné en justice
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

leparisien.fr, publié le mercredi 20 juin 2018 à 23h14

Le ministre de l'Intérieur est assigné par l'avocat de l'Irakien Ahmed Hamdane, arrêté à Lisieux et placé en détention pour crime de guerre.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, est assigné devant le tribunal de grande instance de Paris pour « atteinte à la présomption d'innocence » par l'avocat de l'Irakien Ahmed Hamdane, soupçonné d'être un haut cadre de Daech. C'est ce qu'a annoncé Franceinfo mercredi soir. L'audience a d'ores et déjà été fixée au 6 juillet à 11 heures.

Arrêté le 6 mars à Lisieux (Calvados), Ahmed Hamdane a été mis en examen notamment pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste », « crimes de guerre » puis écroué. L'État irakien le suspecte d'avoir participé à un massacre de grande ampleur sur la base militaire de Speicher, dans la région de Tikrit en juin 2014.

Des accusations dont il se défend vigoureusement, comme l'a expliqué au Parisien-Aujourd'hui en France son avocat, Me Mohamed El Monsaf Hamdi, qui dénonce une « injustice » et souligne la faiblesse des éléments à charge. Selon son conseil, Ahmed Hamdane Mahmoud aurait été, bien au contraire, « très actif dans la lutte contre l'État islamique».

La DGSI l'avait placé sous surveillance

Arrivé en France à l'été 2016, Ahmed Hamdane Mahmoud avait obtenu l'asile politique en juin 2017. Mais quelques semaines plus tard, la DGSI avait reçu des informations inquiétantes provenant d'Irak et l'avait placé sous surveillance.

Après son interpellation en Normandie, il a nié en garde à vue être un ancien cadre dirigeant de Daech. Cet homme n'aurait eu aucune activité terroriste depuis qu'il est sur le territoire français, selon une source au sein des services de renseignement, d'après Franceinfo.

Selon son avocat, «ces accusations très lourdes reposent exclusivement sur la parole d'un homme qui a été condamné à mort par pendaison en août 2017, une sentence qui a été exécutée depuis».

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU