Attaque au couteau à Opéra : une minute de silence en hommage à Ronan Gosnet

Attaque au couteau à Opéra : une minute de silence en hommage à Ronan Gosnet
L'hommage silencieux a notamment réuni la maire de Paris Anne Hidalgo, le maire du IIe arrondissement Jacques Boutault et la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse (au centre, de gauche à droite).
A lire aussi

leparisien.fr, publié le mercredi 16 mai 2018 à 17h13

Un hommage a été rendu ce mercredi matin à Ronan Gosnet, jeune homme de 29 ans tué lors de l'attaque au couteau samedi soir dans le quartier de l'Opéra à Paris.

Elus, amis, riverains et une cinquantaine d'anonymes ont observé mercredi matin une minute de silence en hommage à Ronan Gosnet rue Monsigny dans le deuxième arrondissement de Paris. La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo, la présidente (LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, Jacques Boutault, maire EELV du IIe arrondissement, ou encore Colombe Brossel, adjointe (PS) à la sécurité de la ville de Paris ont déposé une gerbe de fleurs sur les lieux de l'attentat.

« Un jeune homme est mort, un Parisien qui aimait cette ville et y travaillait. Nous sommes là, debout et rassemblés. Rien ne viendra entamer notre désir de vivre » a déclaré la maire de la capitale qui a insisté sur l'attitude « héroïque » des policiers. Anne Hidalgo a aussi remercié les commerçants, riverains et touristes qui ont fait preuve de « sang-froid, solidarité et humanité ». « La menace terroriste doit nous conduire à plus de fermeté » a recommandé quant à elle la présidente de la région île de France Valérie Pécresse. Sur place, les amis de Ronan n'ont pas souhaité s'exprimer, en raison de l'absence de la famille.

Samedi soir vers 21 heures, entre la place de l'Opéra et la place de la Bourse, Khamzat Asimov s'en est pris à quatre passants avec un couteau. Il a tué Ronan Gosnet et blessé trois autres personnes avant d'être abattu par la police. L'attentat a été revendiqué par Daech.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.