Alpes-Maritimes : une "mini-tornade" frappe Villeneuve-Loubet

Alpes-Maritimes : une "mini-tornade" frappe Villeneuve-Loubet
Un camion de pompier à Roubaix, le 16 janvier 2015. (photo d'illustration)

Orange avec AFP, publié le jeudi 12 avril 2018 à 12h58

VIDÉO. Le phénomène climatique, très violent, n'a pas fait de blessés, mais d'importants dégâts matériels.

Une "mini-tornade" a frappé Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, dans la nuit de mercredi à jeudi, rapporte France 3 Provence-Alpes-Côte-d'Azur jeudi 12 avril.

Vraisemblablement formée en mer, elle a provoqué d'impressionnants dégâts matériels en touchant terre, mais n'a pas fait de blessés.


Une maison située sur la route de Nice a été partiellement détruite et ses trois habitants relogés, ont indiqué les pompiers du département, cité par France 3. Ailleurs dans le quartier -qui a été traversé sur plusieurs centaines de mètres par le phénomène climatique- d'autres bâtiments ont été touchés. La toiture d'un centre commercial a ainsi été en partie arrachée. Une station-service a également été sérieusement endommagée. D'autres locaux d'entreprises et des voitures ont été touchés, tandis que plusieurs arbres ont été déracinés.



"C'est une mini-tornade ou une trombe marine, on ne sait pas exactement, mais c'était d'une violence incroyable", a expliqué sur Europe 1 l'adjoint au maire de Villeneuve-Loubet, Albert Calamuso. "Ça a démarré sur le bord de mer, à hauteur des établissements de plage, et ça a suivi une direction rectiligne jusqu'au niveau de la zone commerciale de l'Intermarché". C'est monté un peu jusque dans le quartier des Maurettes, et puis plus rien", a-t-il raconté.

"Sur le bord de mer, l'établissement de plage est très abîmé dans ses structures métalliques qui ont plié. Les dégâts les plus importants sont sur la station essence de l'Intermarché qui a vu tous ses rack de bouteilles de gaz couchés, éparpillés et la cabine, qui est un Algeco fixé au sol, s'envoler carrément", a détaillé l'élu.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU