Allier : pourquoi la clinique sera jugée après la mort d'un enfant

Allier : pourquoi la clinique sera jugée après la mort d'un enfant

leparisien.fr, publié le mardi 13 février 2018 à 21h12

Une clinique de Vichy (Allier) a été renvoyée ce lundi pour « homicide involontaire ». Audric, 4 ans, était décédé le lendemain de son opération des amygdales en octobre 2012.

Il y aura bien un procès pour tenter de faire la lumière sur la mort du petit Audric, 4 ans, survenue le 25 octobre 2012. Deux juges d'instruction de Cusset (Allier) ont décidé, dans une ordonnance signée lundi, de renvoyer pour « homicide involontaire » la clinique La Pergola de Vichy où le jeune garçon avait été opéré des amygdales la veille de son décès. L'établissement, en tant que personne morale, sera donc jugé devant le tribunal correctionnel de Cusset. Il conteste toute faute. Il lui est essentiellement reproché d'avoir laissé sortir trop tôt le tout jeune patient et le fait de ne…

Lire la suite sur Leparisien.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Allier : pourquoi la clinique sera jugée après la mort d'un enfant
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]