Allemagne : une fausse alerte sur des félins en fuite sème la panique

Allemagne : une fausse alerte sur des félins en fuite sème la panique
Deux lions photographiés le 28 juin 2016 dans leur enclos de l'Eifel Zoo en Allemagne
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 01 juin 2018 à 17h20

Deux lions, deux tigres et un jaguar ont semé la panique vendredi dans un zoo de l'ouest de l'Allemagne quand les autorités ont cru qu'ils s'étaient échappés de leur enclos, avant de constater que les félins, sans doute effrayés par des pluies diluviennes, s'étaient juste cachés.

Un ours, bien en fuite lui, a dû être tué, ont annoncé les autorités locales après plusieurs heures de vif émoi dans cette région de l'Eifel, proche du Luxembourg : les habitants de certaines localités avoisinantes ont un temps été priés par mesure de précaution de rester chez eux en fermant portes et fenêtres.

Après avoir annoncé que les cinq félins s'étaient échappés du zoo, les autorités locales ont fini par reconnaître qu'elles avaient en fait juste perdu la trace de ces animaux qui n'ont ni quitté le vaste zoo de 30 hectares, ni même leur enclos, endommagé par de fortes pluies ces derniers jours.

Ces intempéries dans la région sont à l'origine du climat de grande confusion qui a régné une bonne partie de la journée, selon le maire de la communauté de communes d'Arzfeld, Andreas Kruppert. 

Les animaux, sans doute paniqués par ces pluies hors normes, n'ont pas été vus au moment de la tournée du matin du personnel de l'Eifelzoo, ni même ensuite repérés par un drone dans ce parc animalier privé. 

Cette absence apparente a déclenché un vent de panique : après une vaine recherche dans les alentours, le personnel a donné l'alerte, selon les médias locaux.

L'eau dans leur enclos refluant ensuite, ils ont pu finalement être aperçus par les autorités. 

Une rivière a débordé et inondé presque tout le zoo, a fait savoir la chaîne de télévision publique locale SWR.

Des pompiers, des policiers et des vétérinaires ont organisé plusieurs battues autour de Lünebach, où se trouve le zoo, une localité de quelque 500 habitants située à une dizaine de kilomètres de la frontière avec le Luxembourg et la Belgique. 

Les autorités ont aussi un temps appelé la population à alerter la police si les bêtes sauvages devaient être repérées.

Quelque 60 espèces exotiques et indigènes, soit environ 400 animaux, dont des tigres et des lions de Sibérie, peuplent l'Eifel-Zoo, selon cet établissement.

Ce n'est pas la première fois que des animaux s'échappent d'un zoo en Allemagne.

A Leipzig, en 2016, deux lions étaient sortis de leur enclos. L'un d'eux avait dû être abattu, l'autre était revenu.

Un orang-outan avait dû être tué à Duisbourg en 2015, de même qu'un ours du zoo d'Osnabrück en 2017.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU