ALERTE INFO
17:12 Procès Séréna : la mère écope de 5 ans de prison dont 3 avec sursis

Alençon : des policiers caillassés dans le quartier de Perseigne

Alençon : des policiers caillassés dans le quartier de Perseigne
Une douzaine de voitures ont été incendiées durant la nuit (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 02 avril 2017 à 16h44

Voitures incendiées, jets de pierres contre les policiers... Des échauffourées ont éclaté dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 avril dans le quartier de Perseigne à Alençon (Orne).

Elles se sont déclenchées après une tentative d'interpellation.

La police a du s'employer de 23h à 6h du matin sur deux ou trois "foyers de tension", selon Ouest France qui cite le secrétaire général de la préfecture de l'Orne, Patrick Venant. Selon ce dernier, une vingtaine de personnes ont été impliquées dans ces débordements. La police a tenté de les disperser en utilisant des gaz lacrymogènes.

Une douzaine de véhicules ont été incendiés ou endommagés rue Victor-Hugo, Guillaume le Conquérant ou Anatole France. Un homme a été interpellé par les forces de l'ordre à l'issue de cette nuit agitée. Il a été placé en garde à vue.



DES HABITANTS ÉCŒURÉS

"C'est inadmissible", a déclaré au quotidien régional le député-maire socialiste d'Alençon Joaquim Pueyo. "Tant qu'il n'y aura pas de sanctions fermes, on aura ce genre d'événements", a-t-il estimé. "Cela fait plus de 40 ans que je vis ici et je n'ai jamais vu cela", a lui déclaré un habitant du quartier à L'Orne Hebdo. "Vers 1h du matin, nous avons entendu des détonations qui venaient de l'avenue Pierre Mauger. Après l'arrivée de la police, le groupe de personnes s'est déplacé vers la rue Anatole France pour mettre le feu à plusieurs voitures. Cela a duré jusqu'à 5h du matin", a-t-il ajouté. Aucun policier ou pompier n'a été blessé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.