Aisne : en retard dans sa tournée, une factrice brûle le courrier

Aisne : en retard dans sa tournée, une factrice brûle le courrier

Une voiture de La Poste (illustration). Une factrice en retard dans sa tournée a brûlé une partie du courrier, le 20 octobre 2016 dans l'Aisne.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 21 octobre 2016 à 09h30

Une factrice intérimaire de 19 ans a brûlé une partie du courrier qu'elle devait distribuer, a rapporté vendredi 21 octobre L'Union. Âgée de 19 ans, l'employée de La Poste n'avait pas réussi à terminer sa tournée.

Elle a alors mis le feu, en plein champ, aux lettres qu'elle devait distribuer dans les communes de Guignicourt, Prouvais et Amifontaine (Aisne). Des avis d'imposition se trouvaient parmi le lot de lettres parties en fumée, a précisé le quotidien local. La Poste et les Finances publiques ont porté plainte.

Une situation à mettre sur le compte de la dégradation des conditions de travail, assure la CGT des activités postales et de télécommunications. "Il y a plein de facteurs qui n'arrivent pas à terminer leur tournée. Certains perdent pied", assure un syndicaliste qui veut alerter la direction sur le mal-être de certains employés. Mal-être illustré mardi dernier, quand une factrice de 34 ans, sous le coup d'une procédure disciplinaire, a tenté de se suicider dans un centre courrier de Montpellier, rappelle FranceInfo. Ses jours ne sont pas en danger.

Dans une lettre datée du jeudi 13 octobre, le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de La Poste alertait l'entreprise sur "la dégradation des conditions de travail et le mépris du dialogue social manifesté dans les différents secteurs et aux différentes échelles du groupe", rappelle BFMTV. Le CHSCT se basait sur le rapport de huit cabinets d'expertise qu'il avait mandatés et qui ont évoqué "une situation préoccupante du fait de la rapide dégradation de l'état de santé des agents". Le rapport évoquait "une aggravation de la pénibilité physique", des "cas de suicides", des "situations de détresse individuelle", des "fréquents conflits entre agents" ou encore un "climat social délétère". En cause : les "réorganisations permanentes qui réduisent les effectifs et soumettent les agents à des cadences accélérées".

 
187 commentaires - Aisne : en retard dans sa tournée, une factrice brûle le courrier
  • Moi j'ai connu des facteurs qui faisaient les tournées à pied et qui ne se sont jamais plaint et en plus de ça pour compenser les heures supplémentaires distribués des calendriers, y a plus de tout ça aujourd'hui
    Les nouveaux facteur, aujourd'hui ils ont Vélo, Moto,Voiture et se plaignent tout les jours et jamais content.
    Et la C.G.T. qui déplore la dégradation des conditions de travail, eux c'est pour justifier les cotisations des adhérants et plus de manifestants aux prochaines manifs mais y'a que du vent

    Vous racontez n'importe quoi, mon épouse est factrice depuis plus de 15 ans je précise qu'elle est contractuelle et pas fonctionnaire et les réorganisation du service courrier depuis 2 ans sont vraiment lamentable pour un groupe comme LA POSTE. Après on peut revenir au 45 heures de travail sans congés payés ou à l'âge de pierre. Pour poster un commentaire comme celui-ci vous êtes certainement un privilégié de notre société type 'bobos'.

  • Un vrai facteur est consciencieux, lui.

  • la pauvre elle a bosser plus de 4 heures par jours

  • Elle aurait mieux fait de porter ces courriers au local syndical.

    très bonne réponse, il fallait y penser

  • Arrêtez tous de dire n’importe quoi, vous êtes tous des ignares qui parlez sans savoir.
    Je suis entré à la Poste en 1970 et pendant 40 ans j'ai distribué du courrier en vélo et j'en ai bavé mais je serrais les poings et faisais mon boulot et souvent sans reconnaissance, mais il fallait travailler pour gagner de l'argent.
    Dans mes 10 dernières années de carrière je faisais 43 heures de travail payé 39 et je n'était pas le seul, et les clients m'attendaient , il m'arrivait de finir mon service à 15-16 Heures,toujours sans me plaindre . Il est vraie que souvent je finissais vers les 13 H pour une prise de service à 6 H le matin et cela 6 jours sur 7 sans jamais avoir de pont comme dans le privé. Et jamais je n'ai pensé à détruire le courrier et encore moins à mettre fin à mes jours .....
    Il est vrai que maintenant, que ce soit les patrons, les ministres ou les syndicats ils ont tous le même objectif: sauvegarder leur image, leurs salaires ou leurs avantages.
    Et c'est tellement facile de recevoir un revenu en restant à la maison
    Et je suis heureux d'avoir la chance d’être né dans les année 50, car 40 ans de carrière et surtout dans la même boite ça n'existera plus. Désolé pour les jeunes, vous êtes nés trop tard .

    En fait, je ne vois pas le rapport entre ce que vous dites de votre travail et le manque de conscience professionnelle de cette jeune femme. Il est vrai qu'à présent c'est donnant, pour une petite paie on offre un petit travail. C'est la mentalité qui a changé.

    oui mais maintenant ils ont des vélos électriques que tu n'avais pas moi quand je travaille je suis payé d'un bout à l'autre sinon tu ramènes le reste et point barre

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]