Affaire Skripal : l'ex-espion russe empoisonné à son domicile

Affaire Skripal :  l'ex-espion russe empoisonné à son domicile

La police britannique a interdit l'accès mercredi au domicile de Sergei Skripal à Salisbury (Angleterre).

leparisien.fr, publié le mercredi 28 mars 2018 à 22h54

Une «haute concentration de l'agent neurotoxique» a été retrouvée sur la porte de la maison de Sergueï Skripal.

L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés le 4 mars, ont eu le premier contact avec l'agent innervant à leur domicile à Salisbury dans le sud de l'Angleterre.

« Les experts ont déterminé que la plus haute concentration de l'agent neurotoxique se trouvait sur la porte d'entrée de ce domicile », a indiqué la police dans un communiqué.

Une enquête qui pourrait durer plusieurs moisDes «traces de contamination» avaient déjà été retrouvées dans un pub et un restaurant de Salisbury ainsi que la tombe de la femme de Sergueï Skripal. Mais « les concentrations sont plus faibles que celle trouvée à son domicile», a précisé Dean Haydon de la police londonienne.

LIRE AUSSI >Serguei Skripal, l'ex-agent double qui voulait se faire oublier

L'enquête, qui implique quelque 250 spécialistes, pourrait prendre des mois. « Ceux qui habitent dans le quartier des Skripal peuvent s'attendre à voir des policiers y faire des recherches, mais je veux réaffirmer que les risques sont très faibles et que ces recherches sont faites par précaution », a ajouté Dean Haydon.

Peu d'espoir pour le père et sa filleLa nièce de l'espion Viktoria Skripal a confirmé mercredi à la BBC la gravité de l'état de santé des deux membres de sa famille. Si elle espère « un miracle » elle ne garde seulement qu'« 1 % d'espoir ». «Mais tout le monde dit que, même s'ils ont une petite chance de survie, ils resteront invalides le reste de leur vie », ajoute-t-elle.

Londres a accusé la Russie d'être responsable de l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille, ce que nie Moscou. Emboîtant le pas au Royaume-Uni, qui avait expulsé 23 diplomates russes en guise de représailles, plus de 25 pays ont annoncé depuis le début de la semaine des mesures similaires, auxquelles la Russie a promis de riposter. Les Etats-Unis ont notamment décidé d'expulser 60 diplomates russes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Affaire Skripal : l'ex-espion russe empoisonné à son domicile
  • Il est piquant de voir les british s'indigner d'un empoisonnement quand on sait qu'ils ont empoisonné Napoléon à Sainte Hélène en mettant de l'arsenic dans le vin qu'ils lui servaient et qui était importé de leur dominion, l'Afrique du Sud voisine!
    Il est lamentable que Macron se doit aligné sur les mesures de "rétorsion" décidées par Mme MAY, sans qu'aucune preuve matérielle ne lui soit produite! Mais il est vrai que Trump avait dit; "yaka"!