Affaire Robert Boulin : «Il y a urgence !», lance sa fille

Affaire Robert Boulin : «Il y a urgence !», lance sa fille
Le ministre du Travail, Robert Boulin, sort du Palais de l'Elysée, le 26 septembre 1979. Son corps sera découvert près d'un étang en forêt de Rambouillet le 30 octobre 1979.

leparisien.fr, publié le mercredi 13 juin 2018 à 22h37

Trois ans après la réouverture de l'enquête sur la mort du ministre du Travail retrouvé «suicidé» dans un étang en 1979, Fabienne Boulin-Burgeat dénonce les lenteurs des investigations.

C'était alors une victoire. Saisie d'une nouvelle plainte pour enlèvement et assassinat, la justice décidait en août 2015 de rouvrir l'enquête sur la mort suspecte de Robert Boulin, ministre du Travail retrouvé dans un étang de la forêt de Rambouillet au matin du 30 octobre 1979 - un suicide selon la thèse officielle, un assassinat politique pour sa famille, qui n'a jamais cru qu'il ait pu se noyer dans 40 cm d'eau. «J'étais confiante, mais aujourd'hui je suis très inquiète», a martelé ce mercredi sa fille, Fabienne Boulin Burgeat, lors d'une conférence de presse.

Trois ans après, l'enquête n'a en effet pas avancé, ou si peu... alors même que des témoins directs sont prêts à être entendus « et ne demandent que ça », souligne-t-elle. Pompiers intervenus sur les lieux, médecins, membre du personnel politique de l'époque... Me Marie Dosé, son avocate, avait demandé l'audition d'une quinzaine de personnes, dont certaines sont aujourd'hui âgées de 97 ans. A ce jour, seules deux ont été entendues. «En raison des faibles moyens de la justice, cette affaire n'est pas considérée comme prioritaire. Mais c'est parce qu'elle est vieille de 40 ans que le temps presse ! En 18 mois, j'ai cinq témoins qui sont décédés ou qui ne sont plus en état de témoigner », s'alarme la pénaliste.

Parmi eux, Philippe Mestre, disparu en avril 2017 à l'âge de 89 ans. L'ancien directeur de cabinet de Raymond Barre à Matignon n'aura donc jamais été questionné sur cette nuit du 29 au 30 octobre 1979 durant laquelle il aurait été informé, dès 3 heures du matin, de la mort de Robert Boulin... alors que son corps n'a été officiellement découvert qu'à 8h40. Un exemple parmi tant d'autres.

«Comment fait-on pour marcher 5 à 7 m dans la vase sans aucune trace sur votre pantalon ?»

Car de nombreux éléments, notamment des documents non-classifiés disponibles au ministère de l'Intérieur, n'ont pas encore été examinés par le juge. De même Me Marie Dosé a-t-elle demandé à ce que l'on recherche dans les scellés le costume porté par Robert Boulin le jour de sa mort. « Comment fait-on pour marcher 5 à 7 m dans la vase sans qu'il n'y ait aucune trace sur votre pantalon ? », fait mine de s'interroger Fabienne Boulin Burgeat, incrédule face aux réponses officielles de l'époque.

Mais, pour l'heure, les enquêteurs se sont attelés à une autre tâche : retranscrire le dernier numéro d'Envoyé spécial consacré à l'affaire... « Et ça, ça fait déjà trois mois ! On passe à côté de l'essentiel », se désole-t-elle. Son avocate a donc décidé de saisir la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles pour faire ordonner les auditions, un transport sur les lieux, ainsi qu'une nouvelle expertise médico-légale du dossier. À force d'opiniâtreté, la famille Boulin avait déjà obtenu en 1984 une nouvelle autopsie, laquelle avait révélé des fractures sur le crâne et démontré que le corps avait été déplacé... Seule à se battre depuis la disparition de sa mère et de son frère, Fabienne Boulin Burgeat prévient : «Tout le monde sait qu'il s'agit d'un assassinat, et moi je suis de cette pâte : je veux que justice passe et qu'on lui rende son honneur».

Me Marie Dosé, l'avocate de la famille de Robert Boulin, avait demandé l'audition d'une quinzaine de personnes. LP/DELPHINE GOLDSZTEJN

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.