Affaire Maëlys : une claque aurait provoqué la mort de la petite fille, selon Lelandais

Affaire Maëlys : une claque aurait provoqué la mort de la petite fille, selon Lelandais

Selon Nordahl Lelandais, Maëlys aurait voulu voir ses chiens.

leparisien.fr, publié le vendredi 06 avril 2018 à 19h51

L'ex-militaire a expliqué le mois dernier aux juges d'instruction que ce coup au visage avait entraîné le décès de la petite fille.

Face aux juges d'instruction, Nordahl Lelandais a donné sa version détaillée des faits survenus dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Lors de son audition du 19 mars, l'ancien militaire mis en examen pour le meurtre de Maëlys a assuré avoir donné une claque à la petite fille alors qu'elle se trouvait dans sa voiture, selon une source proche de l'enquête confirmant une information de BFMTV. D'après lui, c'est ce coup au visage qui aurait entraîné la mort de Maëlys, mais cette version n'est pas confirmée pour le moment par des indices matériels.

Selon ses dires, la petite fille serait montée dans son véhicule parce qu'elle voulait voir les animaux de l'ancien maître-chien. Mais Maëlys aurait paniqué, hurlé et demandé à Nordahl Lelandais de faire demi-tour. Celui-ci lui aurait alors donné une claque et ce coup au visage aurait entraîné la mort de la petite fille.

>> Plus d'infos à venir sur Le Parisien

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.