Affaire Maëlys : les chiens intoxiqués après avoir fouillé la voiture du suspect

Affaire Maëlys : les chiens intoxiqués après avoir fouillé la voiture du suspect
Un homme affiche un appel à témoin après la disparition de la petite Maëlys, le 28 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin (Isère)

Orange avec AFP, publié le vendredi 29 septembre 2017 à 08h06

DISPARITION. Les deux bergers malinois utilisés par les gendarmes pour détecter les odeurs dans la voiture du suspect ont été rendus malade par le puissant détergent utilisé pour récurer le coffre.

Après plus d'un mois de vaste recherches, la petite Maëlys reste introuvable.

Mis en examen et écroué le 3 septembre dernier, soit une semaine après la disparition de la fillette de 9 ans dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une soirée de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère), Nordhal L. est le principal suspect de cette affaire.

Le 27 septembre, Le Parisien révélait que l'ancien militaire de 34 ans s'était "précipité à la station de lavage pour nettoyer son Audi A3" aussitôt après avoir été entendu comme simple témoin par les gendarmes le 27 août. Le nettoyage, "très soigné", aurait duré un peu plus de 2h17.

Il aurait visiblement employé un puissant détergent. Le quotidien dévoile en effet vendredi 29 septembre que les deux chiens du service d'odorologie de la police nationale chargés de fouiller la voiture du suspect sont tombés malades et ont été pris de vomissements peu après leur intervention.

Les bergers malinois appartenant au service central d'identité judiciaire d'Ecully (Rhône) avaient été utilisés par les gendarmes pour détecter les odeurs dans la voiture du suspect afin de déterminer si la fillette y était montée ou non.

Les parents de la petite Maëlys se sont exprimés publiquement jeudi soir pour la première fois. Dans une déclaration à la presse, il ont lancé un appel au suspect pour lui demander de "révéler ce qu'il sait" Un appel qui a touché la mère du jeune homme, qui a assuré dans la presse qu'elle lui demanderait de parler.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU