Affaire Grégory : Murielle Bolle et le couple Jacob toujours au cœur de l'enquête

Affaire Grégory : Murielle Bolle et le couple Jacob toujours au cœur de l'enquête
Jacqueline et Marcel Jacob, grand-tante et grand-oncle paternels de l'enfant, restent au cœur de l'enquête sur l'affaire Grégory.

leparisien.fr, publié le samedi 28 avril 2018 à 07h22

Leur audition, le 14 juin dernier par la gendarmerie, avait relancé l'affaire 32 ans après la mort du petit Grégory. Murielle Bolle, Marcel et Jacqueline Jacob sont libres mais toujours mis en examen.

Voilà bientôt un an que l'affaire Grégory a été relancée. Le 14 juin, plus de 32 ans après la découverte du corps du petit garçon dans la rivière Vologne, plusieurs protagonistes clés de l'enquête étaient auditionnés par la gendarmerie. À l'instar de Murielle Bolle, autorisée à regagner son domicile depuis mercredi, tous sont aujourd'hui rentrés chez eux. Sans que leur dossier ne soit refermé pour autant, l'enquête continuant de progresser.

Entendue le 14 juin par la gendarmerie de Bruyères (Côte-d'Or), Murielle Bolle a été interpellée à son domicile deux semaines plus tard et mise en examen pour « enlèvement de mineur de 15 ans suivi de mort ».

En 1984, âgée de 15 ans, elle avait accusé son beau-frère, Bernard Laroche, d'avoir enlevé Grégory. Puis s'était rétractée. Incarcéré puis relâché, Bernard Laroche a été tué d'un coup de fusil par son cousin Jean-Marie Villemin, le père de l'enfant, l'année suivante.

Des pressions familiales derrière son revirement ?

Les enquêteurs, qui s'appuient notamment sur le témoignage d'un autre cousin, pensent aujourd'hui que le revirement de Murielle Bolle pourrait s'expliquer par des pressions venant de sa famille. Ce qu'elle réfute.

Dans la foulée de leur garde à vue du 14 juin, Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante paternels de Grégory, ont eux été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort.

Similitudes d'écriture

Ces deux septuagénaires sont soupçonnés d'être les « corbeaux » de l'affaire. Une série d'expertises tend notamment à démontrer des similitudes d'écriture entre la main de Jacqueline Jacob et celle du corbeau dans au moins deux de ses missives anonymes et menaçantes.

Marcel Jacob aurait lui repris à son compte le terme de « chef », caractéristiques des lettres du corbeau, lors d'une dispute avec le père de Grégory, Jean-Marie Villemin. Un temps écroué puis tenu à distance, le couple a pu regagner son domicile vosgien en décembre à la suite de l'assouplissement de son contrôle judiciaire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.