Affaire Estelle Mouzin : une intrigante confession faite par Michel Fourniret aux enquêteurs

Affaire Estelle Mouzin : une intrigante confession faite par Michel Fourniret aux enquêteurs
Estelle Mouzin en 2003.

, publié le vendredi 24 janvier 2020 à 16h58

Au cours de son audition en novembre dernier, Michel Fourniret a fourni une indication qui a intrigué les enquêteurs, qui la prennent toutefois avec beaucoup de prudence.

"Si j'étais vous, je chercherais entre l'école et le domicile". C'est une étrange confession qu'a faite Michel Fourniret au juge d'instruction, lors d'une audience le 27 novembre 2019, rapporte France Info qui a pu consulté le rapport de l'audition.


Le tueur en série des Ardennes est soupçonné dans le cadre de la disparition d'Estelle Mouzin, la fillette disparue en 2003 à Guermantes en Seine-et-Marne. 

Habitué à manipuler et se montrer évasif avec les enquêteurs, cette phrase a cependant retenu l'attention. Estelle Mouzin a effectivement disparue entre son école et son domicile.

Michel Fourniret avait d'ailleurs été mis en examen dans cette affaire à l'issue des auditions pour "enlèvement et séquestration suivi de mort". L'affaire avait été relancée à la suite du revirement de Monique Olivier, l'ex-femme du tueur, qui avait fait tomber l'alibi de Michel Fourniret. "L'ogre des Ardennes" avait d'ailleurs exhorter la juge d'instruction à le considérer comme coupable dans cette affaire, prétextant ne pas se souvenir et ne pas être sûr de son innocence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.