Affaire Elodie Kulik : le témoin de dernière minute devrait être entendu

Affaire Elodie Kulik : le témoin de dernière minute devrait être entendu

ARCHIVE. Le 18 janvier 2013, des policiers escortent Willy Bardon dans l'affaire Elodie Kulik à la sortie du palais de justice.

leparisien.fr, publié le vendredi 30 mars 2018 à 14h09

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Amiens rendra sa décision le 13 avril.

L'enquête sur la mort d'Elodie Kulik pourrait être rouverte le temps d'auditionner un nouveau témoin. La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Amiens rendra sa décision le 13 avril sur l'audition d'une ancienne gérante d'un bar. L'avocat général a requis en ce sens lors d'une audience qui s'est déroulée ce vendredi.

Le 13 mars, la chambre de l'Instruction de la cour d'appel d'Amiens avait refusé de se prononcer sur le renvoi ou non aux assises de Willy Bardon, seul suspect vivant du meurtre particulièrement violent de la jeune banquière le 10 janvier 2002. Car dans une lettre anonyme parvenue quelques semaines plus tôt au parquet, un corbeau affirmait qu'une patronne de bar parlait toujours de Willy Bardon et de deux acolytes. Si l'un, Grégory Wiart, dont l'ADN avait été retrouvé dans un préservatif à côté du corps d'Elodie Kulik, est décédé dans un étrange accident routier quelques mois après la mort de la jeune femme, reste à savoir qui est l'autre.

Avant d'être tuée, la jeune femme avait eu le temps d'appeler avec son téléphone portable les pompiers qui avaient distingué, derrière la voix de la victime, au moins deux voix d'hommes avec un fort accent picard.

« Le fait que Bardon et Wiart évoluaient au sein d'une bande de copains, fréquentant des bars à une période contemporaine du meurtre, est une affaire connue. On va sans doute découvrir qu'on connaît déjà ce troisième homme... Mais il faut vérifier, 'fermer la porte', comme on le dit en termes judiciaires », a expliqué à l'AFP Me Didier Robiquet, avocat de Jacky Kulik, le père de la victime. « Nous attendons le délibéré et l'audition très probable de cette témoin pour réagir », a déclaré l'un des avocats de Bardon, Grégoire Lafarge. Réponse le 13 avril.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.