Accident en Haute-Loire: un jeune trouve la mort dans une voiture de gendarmerie

Accident en Haute-Loire: un jeune trouve la mort dans une voiture de gendarmerie

Un jeune homme de 22 ans, passager d'une voiture de gendarmerie, a trouvé la mort lors d'un accident de la route en Haute-Loire, a-t-on appris mercredi des forces de l'ordre.

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 15h24

Un jeune homme de 22 ans, passager d'une voiture de gendarmerie, a trouvé la mort lors d'un accident de la route en Haute-Loire, a-t-on appris mercredi des forces de l'ordre.

Le choc s'est produit aux alentours de 20H00 mardi sur la RD 185 entre Tence et le Chambon-sur-Lignon, sur une chaussée "très verglacée". 

Le véhicule de la gendarmerie a dérapé dans un virage à droite puis a percuté en latéral une voiture qui arrivait en face.

La victime assise à l'arrière gauche du véhicule de gendarmerie, et qui portait "sa ceinture au moment des faits" a été frappée "de plein fouet". 

Le jeune homme avait été interpellé un peu plus tôt, vraisemblablement en état d'ivresse, après avoir créé "un trouble à l'ordre public" dans la commune voisine de Dunières. Les gendarmes le raccompagnaient alors à son domicile. 

Les secours, arrivés sur place peu après la collision, n'ont rien pu faire pour sauver la victime, en arrêt cardio-respiratoire.

Choqués, la militaire âgée de 28 ans qui conduisait le véhicule et ses deux collègues ont été évacués vers l'hôpital de Firminy (Loire). Les passagers du deuxième véhicule sont quant à eux sortis indemnes de l'accident.

 
8 commentaires - Accident en Haute-Loire: un jeune trouve la mort dans une voiture de gendarmerie
  • personne en garde a vue ?????

  • la route étant verglacée,les services du conseil départemental ont donc une part de responsabiité....

  • Sans parler de la disparition du jeune homme, que je déplore, toutes les associations qui prônent le durcissement des sanctions routières diront que c'est la faute de la vitesse. A mon époque, à l'armée lors d'un accident routier, le chauffeur a son arrivée à sa caserne était dirigé directement au cachot (en tôle), quelque soit la part de responsabilité. Une seule remarque, c'est aller faire une formation de conduite sur glace payée sur son salaire.

  • Il s'agit d'un accident,ce qui arrive malheureusement bien des fois.

    Quand on les voit débouler sans gyrophare ni sirène, pas de clignotant pour doubler (la police principalement), ils se sentent intouchables !!! et le pire c'est les motards des CRS ! Alors là on touche le monde des cow boys imbus de leur pouvoir et surs de leur impunité ! ......

  • Homicide involontaire et non maîtrise de son véhicule.détérioration de bien appartenant à l'état, Elle va être jugé militairement et au pénal,sa carrière s'arrête là!

    mais non voyons....vous allez trop vite en besogne....ce véhicule était "en mission" avec une personne interpellée..il y avait du verglas...une carrière n'est pas stoppée par un accident de la route aussi grave soit-il !

    Une personne interpellée est automatiquement sous la protection des gendarmes ou policiers ! (présomption d'innocence) là, faute lourde des militaires, qui, comme les policiers sont les premiers à nous rappeler certaines règles du code de la route qu'ils n'appliquent jamais !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]