Accident de Millas : quand les véhicules traversent le passage à niveau malgré l'interdiction

Accident de Millas : quand les véhicules traversent le passage à niveau malgré l'interdiction
Le passage à niveau de Millas, le 21 février 2018.

Orange avec AFP, publié le mardi 10 juillet 2018 à 10h57

Le 14 décembre dernier, six enfants étaient tués dans la collision entre un TER et un car scolaire.

Depuis le drame, il y a 7 mois, le passage à niveau de Millas est interdit à la circulation. Insuffisant pour empêcher les véhicules de passer, selon France 3 Occitanie, qui rapporte lundi 9 juillet qu'une partie des barrières bloquant le passage a été enlevée.



En une heure seulement, les journalistes de France 3 ont constaté que 52 véhicules avaient franchi le passage à niveau. Voitures et camions roulent d'abord à contresens pour contourner les barrières et le terre-plein central, puis roulent en zig-zag pour retrouver leur voie de circulation une fois les voies ferrées passées.

"Moi, j'avais besoin de passer... Alors je suis passé. Pourtant ce n'est pas dans mon tempérament", explique un automobiliste à France 3. "Ma fille habite au coin, alors... Des fois oui, des fois non", indique une autre. "De toute façon, y'a pas de trains qui passent, alors pourquoi c'est encore fermé ?", s'interroge encore un autre

Alors que l'enquête sur le terrain semble être terminée, les usagers de la route départementale 612 ne comprennent pas pourquoi le passage est toujours interdit, rapporte France 3. Les entreprises et les agriculteurs de la région se plaignent notamment de la gêne occasionnée par les déviations et du danger à rouler sur des petites routes.

Le préfet des Pyrénées-Orientales a écrit au magistrat chargé de l'enquête à Marseille pour l'interroger, indique France 3.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.