2017 : année zéro du foot italien

2017 : année zéro du foot italien©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le mardi 21 novembre 2017 à 18h25

Après le sélectionneur, le président de la Fédération italienne de foot Carlo Tavecchio démissionne... en laissant derrière lui un champ de ruines.

Carlo Tavecchio, le président de la Fédération italienne de foot, a présenté sa démission lundi. Le sélectionneur Gian Piero Ventura l'avait précédé de 5 jours. Une semaine après la défaite contre la Suède, les deux dirigeants du foot italien paient le prix de l'échec à la qualification de la Squadra azzura au Mondial de 2018 qui se déroulera en Russie. Deux victoires étriquées contre les modestes équipes d'Albanie et d'Israël, un piètre match nul contre la Macédoine, une lourde défaite contre l'Espagne et un seul petit but en deux matches contre la Suède : la campagne de Russie 2018 est un fiasco pour…

Lire la suite sur LEPOINT

 
3 commentaires - 2017 : année zéro du foot italien
  • 2017 : année zéro du foot italien … Mamma mia ! alors ça c’est la meilleure. C’est la fin d’un cycle, la roue tourne : on ne peut pas être et avoir été.
    Cela étant ce n’est que du sport : c'est déjà arrivé à l'Angleterre, à la France et à bien d'autres pays.
    Un échec n’est pas dramatique : c’est là-dessus que peut se faire la reconstruction, il suffit d’en tirer les conséquences et d’apporter des solutions pour refonder une équipe compétitive.

    C'est la cata chez les transalpins... la presse italienne a présenté le nouveau maillot azzuro... un pyjamas !

    Il est vrai que cette élimination est dure à encaisser pour les Italiens .. Depuis 1958 toujours présents et là .... ils vont regarder la CDM à la maison.

    "refonder une équipe compétitive"... tiens pourquoi ça me rappelle le rugby ça ! Il y a du pain sur la planche

    Il est vrai que les Italiens n'ont pas vraiment brillé lors de la phase qualificative .. Cette année zéro: un bien pour un mal ? .... pour lancer le renouveau .

  • L'Italie reste une grande nation de foot. Elle est parfaitement capable, en 4 ans, de construire une équipe compétitive pour le Mondial de 2022, peut-être même, en 2 ans, pour l'Euro de 2020.

  • On ne peut pas toujours être les premiers

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]