Une mission pour évaluer l'impact de l'arrêt des usines à charbon

Une mission pour évaluer l'impact de l'arrêt des usines à charbon

Le soleil se couche sur la centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique), le 27 octobre 2016

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 17h34

Le gouvernement va lancer une mission afin d'évaluer l'impact socio-économique de l'arrêt des usines à charbon et proposer des contrats de transition écologique aux territoires concernés, selon un courrier consulté par l'AFP jeudi.

"L'objet de cette mission est d'évaluer l'impact socio-économique de l'arrêt de la production d'électricité à partir de charbon d'ici 2022", décrit la lettre signée par le secrétaire d'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu.

Il reste quatre centrales à charbon en activité en France, situées à Cordemais (Loire-Atlantique), Le Havre (Seine-Maritime), Gardanne (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avold (Moselle).

Cette mission doit également permettre de "proposer des actions d'accompagnement tant économiques que sociales, qui trouveront leur concrétisation au travers de contrats de transition écologique sur les territoires concernés", ajoute M. Lecornu, précisant que les conclusions de la mission seront transmises au gouvernement en avril.

Ces contrats de transition écologique sont censés accompagner des territoires qui ont connu des difficultés industrielles, qui nécessitent un accompagnement social de la transition énergétique, mais aussi des territoires "vertueux" en avance sur la transition.

L'État doit leur fournir un soutien politique, technique, financier avec des crédits provenant notamment du grand plan d'investissement du gouvernement.

Le dispositif "qui concernera progressivement une vingtaine de territoires en 2018, partira des projets concrets portés par les acteurs locaux, publics et privés".

Au mois de janvier, le gouvernement avait lancé des négociations à Arras (Pas-de-Calais) et dans le département de la Corrèze pour les premiers contrats de transition écologique, qui devraient être signés au cours du deuxième trimestre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Une mission pour évaluer l'impact de l'arrêt des usines à charbon
  • Je ne comprends pas ; Encore du charbon en France apres la cop de je ne sais pas trop quoi

  • lesquelles polluent le plus ? c est pas le tout d arreter mais on met quoi a la place??

  • Il reste quatre centrales à charbon en activité en France, ?
    on va donc les fermer et arrêter aussi l'exploitation du charbon et donc des chômeurs mais avec ça on va aussi fermer des centrales nucléaires pour préparer sans doute le tout électrique ! on travaille du chapeau .

    Ah bon ancien fils de mineur en NPDC je savais pas que l'on exploité encore le charbon ?Ridicule votre commentaire. L'uraniun vient du Niger ....Indépendance énergétique ...

  • Ils sont d'une habileté déconcertante pour nous vider les poches et nous expliquer qu'ils les remplissent. Le mot transition signifie augmentation des prix et inflation.

  • Ils sont d'une habileté déconcertante pour nous vider les poches et nous expliquer qu'ils les remplissent. Le mot transition signifie augmentation des prix et inflation.