Un autre volcan islandais se réveille, onze ans après la paralysie du trafic aérien européen

Un autre volcan islandais se réveille, onze ans après la paralysie du trafic aérien européen
Le volcan Fagradalsfjall est situé à une quarantaine de kilomètres de la capitale islandaise

, publié le samedi 20 mars 2021 à 08h00

En 2010, une éruption au volcan Eyjafjallajokull avait causé des milliers d'annulations de vols à travers l'Europe, en raison de ses immenses nuages de cendres envoyés dans l'atmosphère.

Onze ans après l'Eyjafjallajokull, le volcan Fagradalsfjall est entré en éruption en Islande, vendredi 19 mars, sans toutefois faire peser cette fois de menace particulière sur le trafic aérien, ont rapporté les autorités islandaises.

Le réveil de ce volcan, situé à une quarantaine de kilomètres de la capitale islandaise Reykjavik, a provoqué une coulée de lave et illuminant le ciel nocturne d'un nuage rouge. Un flot de lave s'écoulait d'une fissure dans le sol à Geldingadalur, près du mont Fagradalsfjall, selon des images vidéo tournées par un hélicoptère des garde-côtes islandais

"L"éruption a débuté au Fagradalsfjall à Geldingadalur vers 20h45 ce soir.

L'éruption est considérée comme de petite taille et la fissure est longue d'environ 500-700 mètres. La lave fait moins d'un km carré de taille", a indiqué dans un communiqué le service météorologique islandais (IMO), qui surveille l'activité sismique. "Il y a peu d'activité éruptive dans ce secteur", a-t-il ajouté.



Le système volcanique de Krysuvik, qui n'a pas de cratère principal, est situé au sud du mont Fagradalsfjall sur la péninsule de Reykjanes au sud-ouest de l'Islande. Le site de l'éruption se situe à environ 5 km à l'intérieur des terres.

L'éruption la plus récente a eu lieu à Holuhraun, commençant en août 2014 et se terminant en février 2015, dans le système volcanique de Bardarbunga dans une zone inhabitée au centre de l'île. Cette éruption n'a pas provoqué de perturbations majeures en dehors du voisinage immédiat. Mais en 2010, une éruption au volcan Eyjafjallajokull a envoyé d'énormes nuages de fumée et de cendres dans l'atmosphère, perturbant le trafic aérien pendant plus d'une semaine avec l'annulation de plus de 100.000 vols dans le monde et quelque 10 millions de passagers bloqués.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.