Un astéroïde repéré au dernier moment a frôlé la Terre

Un astéroïde repéré au dernier moment a frôlé la Terre
Un ceinture d'astéroïde (croquis d'artiste; illustration)
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 11 janvier 2017 à 22h46

La découverte en dit long sur les mystères que recèle encore l'Univers. Un astéroïde croisant régulièrement l'orbite de la Terre a été repéré par les télescopes du "Catalina Sky Survey" de l'Université de l'Arizona le 7 janvier. Rien de bien inhabituel jusque là pour des appareils capables de détecter des corps célestes aux confins du système solaire, à un détail près : le géocroiseur nommé "2017 AG13" a frôlé la Terre à peine deux jours plus tard, lundi 9 janvier. À l'échelle spatiale, l'astéroïde est passé tout près de la planète bleue, à quelque 209.000 kilomètres, soit presque moitié moins que la distance moyenne séparant la Terre de la Lune. L'information a été relayée par Futura-Sciences.


Selon les premières estimations, ce "gros caillou" qui voyage dans l'espace mesure entre 11 et 34 mètres de diamètre. Il gravite autour du soleil en 347 jours, s'éloignant jusqu'à 204 millions de kilomètres de l'astre avant de s'en approcher jusqu'à 75 millions de kilomètres (approximativement à mi-chemin entre Mercure et Vénus).

Si 15.000 objets célestes de son type ont déjà été découverts, leur traque est parfois difficile : sombres, petits, et froids, ils sont encore nombreux à échapper aux yeux perçants des appareils de détection, qui scannent le ciel sans relâche.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Un astéroïde repéré au dernier moment a frôlé la Terre
  • Il est remarquable si petit de l'avoir détecté reste à savoir si le temps après détection nous serait suffisant pour réagir et éviter la rencontre terrestre .

    Et bien.... voila les choses reglées !

  • Il y a beaucoup de place dans l'espace, nous sommes dans les trois dimensions.. La distance de passage représente 20 fois le diamètre de notre planète. Alors évitons le sensationnel en permanence. Ceci il n'y a pas de risque zéro, mais la vie n'est-elle pas le risque.

  • Même chez Car-glass , on aurait sans doute été un peu dépassé....

  • avatar
    au_fait  (privé) -

    il semble bien petit pour faire de gros dégâts, il finirait probablement en poussière

    Renseignez vous, aux USA sur "météor crater" formé par un impact avec un météore de ce diamètre.
    Certes, ça ne fait pas de dommage mondial, mais sur une ville ou dans l'océan, ça fait mal.

    n'oubliez pas la théorie d’Einstein, si sa vitesse et de l'ordre de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par heure?

    avatar
    au_fait  (privé) -

    sauf que le meteor cratère faisait 50m de diamètre lors de l'impact et là on est entre 11 et 34 m soit 22m de moyenne dans l'espace, soit un volume plus de 10 fois plus faible avant rentrée dans l'atùosphère!.
    Voir échelle de Turin...en desous de 20m risque nul quelque soit sa vitesse ...

    Pour savoir les dégâts que peut provoquer une météorite il est nécessaire de connaître :
    - sa constitution
    -sa vitesse d'impact
    -son angle d'attaque sur Terre
    -son lieu de chute
    -si elle atteint la Terre dans son intégralité

  • 11 à 34 mètres de diamètres ca sera pas la fin du monde c'est déjà arrivé en Sibérie

    Peut-être pas la fin du monde, mais des dégâts énormes !
    On estime qu'un tel objet qui arrive sur Terre à plus de 20 km par seconde laisse dans le sol un cratère de plus d'un kilomètre et l'onde de choc résultante détruit tout sur son passage à 100 kilomètres à la ronde.

    En Sibérie, il n'y avait personne dessous...