Pollution de l'air: la France a transmis son plan d'action à la Commission européenne

Pollution de l'air: la France a transmis son plan d'action à la Commission européenne

La France est sous le coup de procédures d'infraction de la part de la Commission à la fois pour des dépassements sur les particules fines (PM10) et sur le dioxyde d'azote (NO2)

AFP, publié le mardi 13 février 2018 à 15h34

La France, mauvaise élève en termes de pollution atmosphérique, a transmis son plan d'amélioration de la qualité de l'air à la Commission européenne, a annoncé mardi le ministère de la Transition écologique, alors qu'elle risque d'être renvoyée devant la justice européenne.

Suite à la convocation le 30 janvier à Bruxelles de neuf pays, dont la France, sommés d'améliorer la qualité de l'air, "la France vient de transmettre à la Commission européenne les principaux éléments de son plan d'action", selon un communiqué. La Commission européenne reviendra à la mi-mars sur le cas des neuf pays concernés.

Le ministère fait valoir que le plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques "permettra déjà d'éliminer les dépassements de valeurs limites en PM10 (particules fines) à partir de 2020", sauf dans quelques zones. Il rappelle aussi que la France s'est engagée à réduire les émissions polluantes des véhicules et celles liées au chauffage, à limiter l'accès de centres-villes aux véhicules les plus polluants ou encore à abaisser la vitesse maximale de circulation sur les routes secondaires.

"Personne ne peut se satisfaire de la situation", avait reconnu le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot fin janvier à Bruxelles. Jeudi, il fera un point d'étape avec les élus locaux et les préfets des zones concernées par les dépassements. Le 31 mars, les préfets doivent présenter leurs feuilles de route pour revenir rapidement sous les seuils d'émissions autorisés.

La France est sous le coup de procédures d'infraction de la part de la Commission à la fois pour des dépassements sur les particules fines (PM10) et sur le dioxyde d'azote (NO2).

Le Conseil d'Etat a aussi enjoint le gouvernement à ramener avant le 31 mars les concentrations de PM10 et de NO2 en dessous des valeurs limites autorisées dans l'Union européenne, dans les zones où elles étaient encore dépassées en 2015.

La pollution de l'air est jugée responsable de plus de 400.000 morts prématurées par an dans l'UE, sans compter les Européens atteints de maladies respiratoires et cardiovasculaires. Et la Commission estime qu'elle coûte plus de 20 milliards d'euros par an à l'économie de l'UE.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Pollution de l'air: la France a transmis son plan d'action à la Commission européenne
  • Je croyais que macron ,hulot ,était contre les fake news ,la calomnie ,le mensonge ...Alors ,il va leur falloir se condamner eux mêmes ainsi que tous leurs services français et européens ....tant qu'ils n'amènerons pas les preuves formelles des 400 000 décès de prématurés prétendument dus à la pollution . Ceux qui fréquentent ,hélas ,les étabilissements spécialisés savent que c'est faux ,les prématurés ,et nombres d'autres décès de maladies respiratoires,meurent de pathologies n'ayant rien à voir avec la pollution.

  • nouveau plan contre la pollution: interdiction des camions et des autocars, priorité aux trains électrique. ce serait surement efficace.

  • Est-ce qu'il y a un paragraphe qui précise que les particules fines des centrales à charbon de l'Allemagne seront retournés à l'envoyeur ?

  • Encore un plan. Décidement on est plus fort pour cela que de mettre une barrière quand il neige.

  • Franchement du n'importe quoi à tous les niveaux. En plus ils arrivent à communiquer un nombre de morts liés à la pollution (que des voitures bien sûr), trop forts Il n'y a que ces technocrates, ces politicards qui y croient bien sûr. Ils veulent nous faire croire qu'ils vont sauver la planète. En plus ils sont bien rémunérés et sont tous des nantis. L'enfumage total, car eux déjà ne respectent rien.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]