Environnement

« On ne peut pas tout faire » : en Grèce, la lassitude des pompiers aux prises avec des feux extrêmes

Depuis quelques jours, la Grèce traverse une période de canicule, marquée par des températures avoisinant les 40 degrés. Pour aider les pompiers grecs à fixer les feux de forêt, l’Union européenne va envoyer plus de 200 soldats du feu, rapporte Franceinfo.

En Grèce, la surface réservée à la végétation diminue chaque jour en raison des intenses feux de forêt qui s’accumulent depuis plusieurs jours. En cause, un épisode caniculaire affectant le pays, avec des températures grimpant jusqu’à 45 degrés par endroit. Face à ces conditions éprouvantes, aux nombreux départs d’incendie, les pompiers se sentent exténués, rapporte TF1 jeudi 20 juillet.

Les incendies les plus prononcés se concentrent sur l’île de Rhodes, très fréquentée des touristes, et dans le centre du pays. "On éteint tout ce qu’on peut, mais on ne pas tout faire" a déploré un pompier, sur le front. Malgré l’aide des forces de l’ordre, les effectifs sont trop faibles pour éteindre les feux violents. Alors, l’Union européenne, en vertu du mécanisme de protection civile, se précipite aux côtés d’un des membres de la communauté. Plus de 200 pompiers européens se sont envolés vers la Grèce, a indiqué Franceinfo.

L’Acropole fermé l’après-midi

Le gouvernement a également pris des mesures à l'adresse des citoyens et des touristes. Certains lieux abondamment fréquentés seront fermés l’après-midi, a annoncé jeudi le ministère de la Culture. Le plus connu d’entre eux, l’Acropole, à Athènes, sera inaccessible entre 12h à 17h30 jusqu'à dimanche. Une vingtaine de personnes ont déjà été frappées de malaises près du site classé au patrimoine mondial de l’humanité. Et pour cause, des records de température pourraient être battus dans la capitale grecque.

Selon le Service météorologique national hellénique (EMY), la canicule devrait persister jusqu’à à ce week-end. Les températures seront constamment au-dessus des 40 degrés, et pourraient atteindre 44 degrés dans le centre du pays. Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a appelé à une "vigilance absolue", indique Franceinfo.

publié le 20 juillet à 14h15, Antoine Grotteria

Liens commerciaux