Norvège: la justice accorde un sursis à sept loups

Norvège: la justice accorde un sursis à sept loups

Des loups en train de jouer au Centre d'études scientifiques des loups à Ernstbrunn en Autriche, le 8 juillet 2014

A lire aussi

AFP, publié le mardi 21 novembre 2017 à 12h40

La justice norvégienne a accordé mardi un sursis à sept loups des environs d'Oslo au coeur d'un bras de fer entre défenseurs de la nature et éleveurs d'ovins.

Donnant droit à une demande de l'antenne norvégienne du Fonds mondial pour la nature (WWF), le tribunal d'Oslo a émis une injonction stoppant temporairement la chasse de 12 canidés --dont cinq déjà abattus-- dans l'attente d'une décision sur le fond.

Bien que le nombre de loups soit modeste dans le pays nordique --entre 105 et 112 individus, selon le dernier décompte-- et que l'espèce y soit classée comme menacée d'extinction, sa population est supérieure aux objectifs fixés par le Parlement norvégien.

Cet hiver, les autorités régionales de gestion de la faune ont donc autorisé au total 50 "prélèvements", un chiffre non définitif puisqu'une partie doit encore être approuvée par le gouvernement mais qui fait bondir les défenseurs de la nature.

La décision de mardi ne concerne qu'Oslo et les régions environnantes du sud-est du pays. À ce stade, la chasse de 14 autres loups reste possible ailleurs dans le pays. L'un d'eux a déjà été abattu.

Le tribunal d'Oslo devra ultérieurement se prononcer sur le fond sur une plainte de WWF Norvège qui estime que la politique norvégienne en la matière enfreint les lois et la Constitution du pays ainsi que la Convention de Berne relative à la conservation de la vie sauvage.

La date du procès n'est pas encore connue.

Selon l'ONG, les loups ne sont responsables que de 1,3% des pertes constatées dans les troupeaux, lesquels sont aussi victimes d'accidents et d'autres prédateurs (gloutons, lynx, aigles et ours).

 
7 commentaires - Norvège: la justice accorde un sursis à sept loups
  • Le loup est une chance...Et les élevages ovins n'ont pas besoin de lui pour avoir de grosses pertes....

  • "Selon l'ONG, les loups ne sont responsables que de 1,3% des pertes constatées dans les troupeaux, lesquels sont aussi victimes d'accidents et d'autres prédateurs (gloutons, lynx, aigles et ours)."
    La solution est simple : une fois les loups exterminés, il suffira de se débarrasser de toutes les autres sales bêtes citées ci-dessus, puis des rapaces nocturnes (grands-ducs, harfangs) qui pourraient attraper des agneaux si les aigles le font, Ensuite, il y aura bien quelques problèmes de surpopulation de rongeurs, mais ils pourront être surmontés en exterminant tout ce qui ressemble à un lemming.
    Enfin, il faudra supprimer les falaises des vallées glaciaires parce que les risques de chute pour le bétail sont trop grands.
    Non, mais quand même ! La nature, ça se gère, que diable !

    A ce moment là il serait plus commode de supprimer les moutons

  • je croyais qu il n y avait qu en france que les eleveurs avaient des soucis avec les loups.......bizarre m aurait ont trompe a mon insu

  • ouais, un sursis à 5 loups abattus :-/

  • On ressentirait comme un copier coller des idées des pro loups en France...Analysons: l'aigle : avec une brebis un aigle il a manger pour 15 jours s'il a des petits à nourrir...Le lynx idem..ces animaux ne chassent pas en meute donc c'est une victime à chaque fois..le glouton est aussi un solitaire plus charognard que chasseur...L'ours a un régime très omnivore..aussi bien des fruits de l'herbe du poisson des insectes des racines du miel que de la viande ou des charognes...ne chasse pas non plus en meute.
    Les chiffres sont toujours amusant 1,3...pas 1 ou 1,5 non 1,3.....
    Le loup peut exister en France ou ailleurs à condition d'être régulé et d'avoir peur de l'homme ainsi il retournera prédater sangliers chevreuils cerfs qui sont bien trop nombreux dans nos forêts et que bien sur il évite de chasser.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]