Mer du Nord bleue fluorescente : un phénomène naturel, mais dangereux pour la faune marine

Mer du Nord bleue fluorescente : un phénomène naturel, mais dangereux pour la faune marine
L'océan à Sydney, en Australie, le 28 novembre 2012. (illustration)

, publié le mardi 02 juillet 2019 à 12h00

L'Université de Floride évoque un phénomène "toxique" et un lien probable avec le réchauffement climatique. L'Ifremer, de son côté, estime que le lien avec le changement du climat n'est pas prouvé.

Les photographes amateurs ont pu capturer des images étonnantes, ce week-end sur la côte belge : la mer du nord avait pris une couleur bleu fluorescent, rapporte France 3 lundi 1er juillet. Un phénomène naturel en cas de fortes chaleurs, mais qui n'en reste pas moins dangereux pour la faune marine.

Sur son compte Twitter, la fondation marine Stichting De Noordzee évoque "une étincelle 'magique' dans la mer de Knokke ce soir", en publiant des photos impressionnantes de lignes fluorescentes en bord de mer. Le phénomène est connu sous le nom de "blue tears", ou "larmes bleues", précise France 3. Rien de surprenant, en cas de fortes chaleurs : c'est le développement de microalgues bioluminescentes, la Noctiluca scintillans, qui provoque cette coloration.




Un phénomène naturel donc, qui n'en reste pas moins problématique. "Bien que splendide, le phénomène n'est pas sans danger pour la faune marine et il prolifère depuis quelques années", écrit le magazine Géo. La Noctiluca scintillans a en effet tendance à asphyxier les autres organismes dans les eaux où elle se développe.



Si l'Université de Floride évoque un phénomène "toxique" et un lien probable avec le réchauffement climatique, l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), était plus nuancé en 2004 et écrivait : "Son développement est à relier avec les conditions hydroclimatiques rencontrées pendant cette période : mortes eaux, absence ou vents faibles, réchauffement rapide des eaux favorisant la stratification des eaux côtières."

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.