ALERTE INFO
21:27 Array

Malaisie: les violentes pluies de la mousson font six morts et des milliers d'évacués

Malaisie: les violentes pluies de la mousson font six morts et des milliers d'évacués
Rue inondée à Mentakab, en Malaisie, le 8 janvier 2021

, publié le vendredi 08 janvier 2021 à 21h32

Au moins six personnes sont mortes et près de 50.000 ont été évacuées en Malaisie après le passage sur la côte est du pays de pluies diluviennes de la mousson, ont annoncé vendredi les autorités, les habitants qualifiant l'épisode de pires inondations depuis un demi-siècle.

Les fortes pluies ont continué à frapper durement la région vendredi, faisant passer le nombre de personnes ayant fui leur maison à plus de 47.000, ont indiqué les autorités.

Ces dernières ont intensifié les opérations de secours après que les habitants se sont plaints d'avoir dû se débrouiller seuls en début de semaine. "J'ai tout perdu. L'eau a recouvert mon toit", a déclaré à l'AFP Tan Kong Leng, 59 ans, ouvrier d'usine, les larmes aux yeux.

Les inondations frappent chaque année la région pendant la saison des pluies et elles occasionnent régulièrement des évacuations massives, mais les habitants assurent qu'elles sont cette année les pires depuis des décennies.

De nombreuses routes, y compris la principale qui relie les Etats de la côte est, ont été fermées. 

L'État le plus touché est celui de Pahang, où environ 27.000 personnes ont été évacuées ces derniers jours, selon le ministère des Affaires sociales.

Dans l'un des villages de la zone, coupé par les inondations, les habitants ont été évacués mercredi à l'aide d'une pelleteuse, tandis que d'autres ont été contraints de fuir à la nage.

Tan, l'ouvrier, et sa femme ont trouvé refuge dans son usine faite de panneaux de contreplaqué. Ils n'ont eu que quelques minutes pour mettre leurs vêtements dans leur voiture et s'enfuir vers une zone plus élevée avant que les eaux n'engloutissent leur maison.

"Je suis triste. Tous les équipements de ma maison sont détruits et ma plus grande crainte est qu'il pleuve encore dans les jours à venir", s'inquiète-t-il.

Dans l'un des quartiers les plus touchés de Pahang, les habitants se sont plaints que les canalisations étroites et remplies de détritus avaient contribué à accentuer la montée des eaux.

Muhammad Fadzil Wahab, un habitant de Mentakab, a raconté que lui et d'autres habitants avaient formé leurs propres patrouilles pour prévenir les pillages de maisons.

"Nous surveillons tout le village inondé la nuit avec nos petits bateaux et nos torches électriques", a-t-il expliqué à l'AFP.

Les efforts des sauveteurs sont compliqués par l'épidémie de coronavirus qui, en Malaisie, a connu jeudi la plus forte hausse du nombre de cas quotidiens. 

Selon Muhammad Fadzil Wahab, l'aide du gouvernement a commencé à s'intensifier, notamment grâce aux bateaux et aux camions militaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.