Les feux de forêt totalement maîtrisés en Syrie et au Liban

Chargement en cours
Un hélicoptère combat les flammes au Liban, le 10 octobre 2020
Un hélicoptère combat les flammes au Liban, le 10 octobre 2020
1/3
© AFP, -
A lire aussi

, publié le dimanche 11 octobre 2020 à 17h59

Les feux de forêt ayant touché ces derniers jours des régions de la Syrie --où ils ont fait trois morts-- et du Liban ont été totalement maîtrisés, ont indiqué dimanche les autorités syriennes et la défense civile libanaise. 

Des dizaines d'incendies se sont déclarés vendredi sous l'effet de températures élevées en Syrie, particulièrement dans les régions de Homs (centre) de Tartous et de Lattaquié (ouest), où trois personnes sont décédées, selon le ministère de la Santé. 

Plusieurs familles ont dû fuir des zones résidentielles situées non loin des incendies, selon des médias locaux.

"Les équipes de la défense civile, soutenues par des unités de l'armée et par la population, ont maîtrisé tous les incendies dans la province" de Lattaquié, a indiqué dimanche son gouverneur, Ibrahim Khader Al-Salem, cité par l'agence officielle Sana.

Les pompiers restent sur le terrain pour oeuvrer "au refroidissement des sites incendiés", a-t-il précisé. 

Selon Sana, tous les incendies dans la province de Tartous ont également été domptés ainsi que celui qui s'est déclaré dans le site forestier de Korb Ali dans la banlieue ouest de Homs.

Le ministre syrien de l'Agriculture Mohamad Hassane Katna a fait état de 156 incendies depuis vendredi, dont 95 à Lattaquié, 49 à Tartous et 12 à Homs.

Cité par Sana, il a précisé que les équipes de défense civile étaient toujours sur place avec des hélicoptères de l'armée pour éliminer les derniers foyers.

Au Liban, une centaine de feux de forêt qui faisaient rage depuis jeudi ont également été "totalement maîtrisés", a indiqué à l'AFP une source à la défense civile.

"Nous avons réussi à dompter les dernières flammes dans le Chouf (sud-est) et le Akkar (nord)", deux régions fortement affectées, a-t-elle ajouté. 

En octobre 2019, des feux de forêt de grande ampleur s'étaient déclarés au Liban, attisant la colère de la population face à un Etat dénué d'équipements adaptés et accusé de corruption et d'incompétence.

Ces incendies ont été présentés comme l'un des multiples facteurs ayant déclenché il y a un an le soulèvement populaire inédit contre la classe politique libanaise.

Aucune estimation officielle des dégâts causés et des surfaces détruites n'a été communiquée à ce stade au Liban ou en Syrie. Le vent et la chaleur ont contribué à propager les flammes mais l'origine des incendies n'est pas claire.

Plusieurs feux se sont également déclarés ces derniers jours en Israël, voisin de la Syrie et du Liban, entraînant l'évacuation de milliers de personnes selon les autorités.

Ils ont toutefois tous été maîtrisés dans la nuit de vendredi à samedi, selon les pompiers.

"Après plus de 30 heures de lutte contre le feu, nous avons maîtrisé les principaux foyers", ont-ils indiqué samedi matin dans un communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.