Le castor revient dans le delta de Camargue après des années d'absence

Le castor revient dans le delta de Camargue après des années d'absence
A Raphèle-les-Arles, en Camargue, le 26 octobre 2017
A lire aussi

, publié le mardi 17 novembre 2020 à 09h32

Un castor a été observé cet automne dans le delta de Camargue, dans un espace protégé où il n'avait plus été vu depuis 40 ans, "un bon signe pour l'espèce" selon la conservatrice des Grandes Cabanes du Vaccarès Sud (Bouches-du-Rhône).

"On a vu des traces sur le site des Grandes Cabanes à plusieurs endroits et on a réussi à le prendre en photo grâce à un piège photo, mais pas encore à le voir", a expliqué à l'AFP Claire Tetrel, conservatrice du domaine des Grandes cabanes du Vaccarès-Sud, dans le parc de Camargue.

Le Parc naturel régional de Camargue est situé au bord de la Méditerranée, à l'intérieur du delta du Rhône, principalement entre les deux bras du fleuve.

Espèce semi-aquatique, le castor est arrivé dans cet endroit depuis un bras du Rhône où l'espèce est présente, "via le canal d'irrigation du site", a précisé de son côté l'Office français de la biodiversité (OFB) dans un communiqué.

"Il a trouvé ici des conditions favorables à sa présence: canal d'eau douce à faible courant et faible pente, berges boisées en bon état avec des salicacées (comme les saules) et une grande quiétude", rapporte l'OFB.

"C'est un bon signe pour l'espèce, qui est dans une bonne dynamique", a indiqué Mme Tetrel.

Espèce quasiment éteinte au début du XIXe siècle en raison de la chasse intensive dont il faisait l'objet, le castor a survécu uniquement dans le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. "Il a ensuite recolonisé toute la France en remontant le Rhône", selon Mme Tetrel, ainsi que "grâce à des opérations de réintroduction".

Le domaine des Grandes Cabanes, situé sur la commune des Saintes-Maries-de-la-mer, est intégré dans un ensemble de zones humides de plusieurs milliers d'hectares, situé entre le Petit Rhône et l'étang du Vaccarès. 

Le castor d'Eurasie est le plus gros rongeur d'Europe, rapporte l'OFB. Il est strictement végétarien et sa population en France était de 20.000 individus environ en 2016 selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui maintient aussi une vigilance continue quant à l'arrivée potentielle du castor canadien (Castor canadensis), espèce exotique envahissante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.