Le cactus, un aliment d'avenir selon l'ONU

Le cactus, un aliment d'avenir selon l'ONU

Récolte des figues de barbarie près de Naplouse, en Cisjordanie, en août 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 30 novembre 2017 à 16h55

L'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a publié jeudi un plaidoyer pour le cactus, et plus précisément le figuier de barbarie, une plante d'avenir précieuse pour l'alimentation et le fourrage.

"Alors que la plupart des cactus ne sont pas comestibles, les espèces Opuntia ont beaucoup à offrir, surtout si elles sont traitées comme une culture et non comme une mauvaise herbe", a expliqué la FAO dans un communiqué à l'issue de recherches menées par de nombreux experts.

L'accent est mis en particulier sur les sous-espèces Opuntia ficus-indica (figuier de barbarie), dont l'endurance peut être salvatrice.

Ainsi, lors de la sécheresse qui a frappé le sud de Madagascar en 2015, "le cactus s'est révélé être une source essentielle de nourriture, de fourrage et d'eau pour les populations locales et leurs animaux". 

Pour appuyer son propos, l'agence de l'ONU a publié un livre d'information sur le figuier de barbarie, accompagné d'astuces "sur la meilleure manière d'exploiter les qualités culinaires de la plante", déjà cuisinée au Mexique mais aussi en Sicile.

Face aux sécheresses, à la hausse des températures et à la dégradation des sols, la culture des figuiers de barbarie gagne peu à peu du terrain.

Au Mexique, où il est né, sa consommation atteint 6,4 kg par an et par habitant. Mais le Brésil compte aussi plus de 500.000 hectares de plantations de cactus, principalement pour le fourrage, et la plante est également cultivée en Afrique du Nord et en Ethiopie.

En plus de fournir une source de nourriture, le figuier de barbarie stocke de l'eau dans ses branches, ce qui en fait, selon la FAO, "un puits botanique capable de fournir jusqu'à 180 tonnes d'eau par hectare, soit assez pour abreuver cinq vaches adultes" en cas de sécheresse.

Et les avantages ne s'arrêtent pas là: le cactus améliore la qualité des sols, favorise les plantations d'orge et pourrait même, selon des recherches préliminaires, aider à limiter les émissions de gaz à effet de serre en réduisant la méthanogénèse des ruminants lorsqu'il est intégré à leur alimentation.

La plante a quand même quelques limites. Elle ne supporte pas le gel, qui peut provoquer des dégâts irréversibles, et n'aime pas non plus les trop fortes chaleurs: à partir de 30 degrés, sa croissance commence à ralentir.

 
4 commentaires - Le cactus, un aliment d'avenir selon l'ONU
  • J'en ai mangée lorsque j'allais en Sardaigne avec mon ex-époux étant son Ile de naissance et Elles sont vraiment bonnes les figues de barbaries avec beaucoup de vitamines très naturelles mais ils ne faut pas en manger beaucoup en raison de beaucoup de sucre et qu'elles constipes.

  • on nous parle de sources alimentaire mais met on en garde contre l’excès de consommation de celles ci
    il n'y a pas si longtemps on nous citait la gesse "plus connu sous le nom de pois carré" sans dire qu'une consommation régulière avait pour conséquence une paralisie des membres inférieurs parfois irréversibles
    pour le figuier de barbarie la surconsommation en une seule fois entraine une occlusion intestinale et au mieux une forte constipation
    si des cultures pourtant faciles ne se sont pas développée c'est qu'il y avait une raison pour ne pas le faire

  • Cinq vaches à l'hectare, en cas de sécheresse ! Avec les 180 tonnes d'eau, elles peuvent tenir 8 huit mois environ, puisqu'une bonne laitière boit environ 150 litres d'eau par jour.
    Le problème, c'est le troupeau. Si vous avez 50 vaches, il faut prévoir dix hectares de cactus ! Il n'y a plus de place pour les bestiaux !

    et à quelle vitesse repousse le figuier de barbarie

    Ça va de mal en pi(e) alors ?

    Non, non. Il ne faut pas voir les choses en noir. Les vaches pas plus que le temps qu'il faut pour qu'un figuier de Barbarie pousse et donne des fruits (4 ans environ).
    Inconvénient des raquettes de figuier de Barbarie : impossible de jouer au tennis avec à causes des épines qui crèvent les balles.

  • Certaines variétés de figuier de barbarie supportent très bien le froid. Originaire du Massif Central j'ai une variété en plein terre, non protégée, qui a déjà supporté un gel de -17. Par contre je n'en ai pas encore consommé pour savoir quel goût cela a

    AIE...ouille...AIE....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]